Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

FESTIVAL DU PEU...

4ème édition de ce festival d'art contemporain, né de l'art du peu... Un peu d’art, un peu de couleurs, un peu de spectacles…



L’édition 2006 propose une ouverture sur la nature. Le thème est large, infini. Il peut être question de nature brute, comme le végétal ou l’animal. Il s’agit aussi d’environnement et de développement durable.



Pendant deux semaines, tous les jours de 17h à 20h, 11 artistes contemporains exposeront dans les rues, en pleine nature et dans 5 lieux du village de Bonson.

Les artistes de cette 4ème édition ont un point commun. Leur travail se rapporte à la nature, la représentation de paysages, de natures mortes et à l’utilisation de matériaux naturels.



Anne BRÉROT • Virginie BILLAULT-TOQUIN • Hervé DEMONGEOT • Jean-Noël FESSY • FRANTA • Mireille FULPIUS • Michel LEPAREUR • Stéphanie MARIN • MARCO • Philippe PASTOR • Barbara SCHROEDER



Les habitants du village sont invités à participer à une démarche artistique également. Sur le thème de la nature et de l’environnement, ils pourront participer à une œuvre collective qui sera exposée pendant la quinzaine.



Un peu d’animations et des ateliers d'initiation ouverts à tous

Un peu de taille de pierre sèche, un peu de bois sculpté en forme de loup, un peu de création dans du bois d’olivier.



En soirée, un peu de spectacles et de concerts en accès libre

Samedi 15 juillet à 18h jusqu’à extinction des bavardages

Vernissage de l’exposition, ouverture du festival

Le plateau d'artistes au grand complet pour ce vernissage qui prendra place dans tout le village.



Jeudi 20 juillet à 21h à l’église Saint-Benoît

Quatuor Alizea flûte, violon, violoncelle, alto

au programme : Mozart, Piazzola, Bourrel

Concert proposé et offert par le Conseil général des Alpes-Maritimes



Mercredi 26 juillet à 21h, place de l’école des Amandiers

L’Œil du Loup spectacle de marionnettes tout public créé et mis en scène par la Compagnie Arketal

Loup Bleu a eu une enfance dure et sauvage en Alaska. Afrique, l’enfant orphelin, a connu toutes les Afriques : le désert, les épineux, les forêts. Ils se racontent leur histoire... www.arketal.com



Dimanche 30 juillet à 21h, place du Festin

Clôture du Festival • repas de rue

Chacun apporte de quoi manger, les boissons peuvent être achetées sur place. Nous mettons tous les plats et desserts en commun et mangeons sur la place du village. Pensez à prendre des couverts !

Avec le groupe Country Sunrise country et musique cajun

Créations d'inspiration californienne, newgrass, country ou country rock, blues, funky et cajun chantées en français. Sortez vos sabots et vestes à franges !

Concert proposé et offert par le Conseil général des Alpes-Maritimes



Un peu de projections de films courts tous les jours de 17h à 20h

Art et Nature de Luc Riolon (26') En 1918, Claude Monet crée la première œuvre environnementale...

Stones and Flies de Philippe Haas (38')

Dans le Sahara algérien, le sculpteur Richard Long, trace avec les pieds ou construit avec des pierres, des figures géométriques simples : lignes droites, cercles, spirales. Il explique sa démarche.

Nature et Nature de Camille Guichard (17')

Andy Goldsworthy réalise des oeuvres éphémères avec des feuilles, des pétales de fleurs, des pierres, des cristaux de glace, et les photographie. Dialogue avec un archéologue...

Vu d'Afrique de Camille Guichard (13')

Miquel Barcelo voyage pour apprendre. Après les capitales occidentales, il parcourt le Mali pour échapper à ses références. Il passe du travail lent sur grand format au lavis à l'encre de chine.

Les arbrorigènes de Claude Thiébaut (46')

Claude Gudin, d’un laboratoire de biotechnologie solaire et l'artiste Ernest Pignon-Ernest réalisent 28 sculptures végétales : dialogue entre un scientifique et un artiste…

Ainsi va la terre de Vincent Blanchet et Perle Mohl (74')

Un maire décide un remembrement agricole dans un village de 400 habitants : trois années d'incompréhension et de conflits.

Dernier coup de pinceau de Sabine Prenczina (31')

À Saint-Denis, un atelier de peinture est ouvert aux occupants d’un immeuble qui doit être détruit. Contrairement à toute attente, les trois quarts des habitants veulent être relogés dans la cité.