Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Les peintures de Jean-Louis Germain présentées à Paris

Du 20 Octobre au 1er Novembre 2015, le peintre Jean-Louis Germain dévoile au public parisien 57 années de création ; de ses premières toiles réalisées dans les années 1960 à ses derniers travaux peints entre 2014 et 2015.

Intitulée « TRACES », cette exposition monographique évoque les différents styles qui ont marqué l’évolution de sa peinture (les fenêtres, les claustras, les traces horizontales, les baigneurs…) et réunit une vingtaine de moyens et grands formats dans une atmosphère sobre et moderne.

Né en Algérie en 1935, Jean-Louis Germain vit aujourd’hui entre la France et le Maroc. Il étudie très tôt le dessin et la peinture avant de partir aux États-Unis en Californie où sa rencontre avec les œuvres de peintres américains tel Rothko, Diebenkorn, Larry Rivers, Sam Francis ou encore Barnett Newman va l’initier à l’abstraction.

Le galeriste Jean-Gabriel Mitterrand explique à propos du peintre: « Jean-Louis Germain a connu la notoriété et le succès dans les années 70, à l’époque où il exposait chez Lucien Durand, rue Mazarine. C’est avec la peinture abstraite que son œuvre s’est affirmée auprès des collectionneurs séduits par la qualité architecturale de ses tableaux ainsi que par l’utilisation subtile de la couleur. »

Ses origines méditerranéennes lui donnent le goût de la lumière et une fascinante liberté à passer du figuratif à l'abstraction sans jamais se fixer dans une école définie.

À ce sujet, Jean-Louis Germain précise qu'il « Aime les choses ouvertes. Je crois que les traces que laisse voir une peinture témoignent davantage que l'œuvre elle-même. Il faut par ailleurs regarder une toile par rapport à une autre. Personnellement ce qui me plaît c'est le lien qui unit les toiles entre elles et montre une certaine cohérence, (à reconstruire à travers tant d'années!). C'est même la seule chose réconfortante, ce courant qui passe entre les oeuvres, quand je regarde en arrière. C'est aussi cela que j'appelle mes traces. »

Le commissaire, Anatole Maggiar, souhaite souligner chaque détail et mettre en évidence la richesse du travail pictural de Jean Louis Germain:

« Ma première rencontre avec son travail a été marquée par la contemporanéité de sa peinture, de ses gestes et de sa pensée. Je reste fasciné également par la régularité d’un homme qui peint sans jamais s’arrêter (57 ans de peinture!). Cette constance, cette justesse à travers les années est un témoignage du feu créatif qui habite Jean-Louis Germain. »

Ce commissariat est une rencontre entre deux générations très différentes, 55 années séparent Jean-Louis Germain et Anatole Maggiar. « C’est de là que vient cette sélection à la fois rétrospective et dynamique, de ce regard contemporain que je peux porter sur son travail et qui m'à amené à choisir dans les réserves de l'atelier des œuvres anciennes pour faire valoir le lien avec le travail d'aujourd'hui » souligne le jeune commissaire.

L'exposition « TRACES » se tiendra à Paris au Loft Sévigné dans le Marais, pendant la FIAC du 20 Octobre au 1er Novembre 2015.


--
Contact Presse:

Béatrice Martini RP
Béatrice Martini

www.beatricemartini.com
Identifiant Diffuseur : 84549
--

Communiqué envoyé le 18/08/2015 16:52:34 via le site Categorynet.com dans la rubrique Art / Culture

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______