Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

ARTSPER et PHILIPS lancent un nouveau prix pour l’art contemporain

Alors qu’ils vivent en moyenne 40 ans de plus qu’au temps de Victor Hugo quand il écrivait Les misérables en 1860, les Français cherchent encore et toujours à améliorer leur qualité de vie et leur santé. Les dernières découvertes scientifiques et innovations technologiques sont, à cet égard, une véritable ode à la vie que Philips et Artsper ont décidé de célébrer. Telle est l’ambition du concours « Art & Care » et de la création de ce nouveau prix d’art contemporain qui a de beaux jours devant lui.
Artsper, start-up réputée pour rendre l’art contemporain accessible au plus grand nombre avec plus de 7000 œuvres en ligne sur son site et Philips, acteur de la santé des Français, ont invité les artistes des galeries partenaires d’Artsper à créer une œuvre sur le thème de la santé du futur.

Art et bien-être, art et santé
Si art et bien-être sont fréquemment associés, art et santé forment de plus en plus un ménage heureux. Une étude américaine, publiée début 2015 dans la revue Emotion , démontre en effet que les émotions positives générées par la nature, l'art et la spiritualité ont un effet bénéfique sur la santé.
C’est sans doute l’une des raisons pour lesquelles l’art envahit peu à peu hôpitaux et maisons de retraite. Le « care », si cher aux Anglo-saxons – qui représente aussi bien le soin que la prise en charge et l’attention portée à autrui – prend alors tout son sens. L’un des plus beaux exemples vient de Montréal, où Earl Pinchuk et son conjoint Gary Blair ont créé, il y a douze ans, une « Fondation de l’art pour la guérison », qui a déjà accroché 8 500 toiles, lithographies ou photographies dans 59 établissements hospitaliers et autres centres de soins au Canada.
En France aussi, l’art s’invite à l’hôpital. Au CHU d’Angers, l’Orchestre national des Pays de la Loire donne des concerts et joue dans les chambres pour détendre les patients ; à Bordeaux, le cinéma vient à l’hôpital ; au CHU de Rouen, des danseurs animent des ateliers au sein des services… Et l’une des toiles sélectionnées pour le concours « Art & Care » – I think I can – a été choisie par l’hôpital Robert-Debré (Paris XXe) pour orner le service de radiologie pédiatrique.
Un étonnant panorama de la santé
Spirituelles, oniriques, réalistes, visionnaires, symboliques, malicieuses, … les œuvres sélectionnées pour le concours « Art & Care » offrent à l’œil un étonnant panorama de la santé, vue par les artistes.
Certains se sont emparés de l’imagerie médicale pour en faire le matériau de leur création, qui devient kaléidoscope, mandala ou personnage. D’autres ont symbolisé en montages de lettres, d’images, les émotions qui traversent l’être humain confronté à la maladie ou relatent leurs propres épreuves. D’autres encore évoquent la grande histoire de la connaissance du corps humain, imaginent ce que sera l’homme façonné par la médecine de demain et nous offrent leur vision de la santé du futur, interpelant parfois le corps médical sur la prévention, les limites des traitements, la vanité de l’Homme. Plusieurs œuvres enfin évoquent les vibrations de la vie, ou interrogent sur l’impermanence et la réalité de l’existence.
Sur les 34 œuvres présentées, près de la moitié met en scène les innovations technologiques de l’univers médical ; une partie aborde la santé d’un point de vue général tandis qu’une autre en traite les aspects plus humains, notamment l’importance du bien-être.

L’événement « Art & Care »
Les 34 œuvres sélectionnées par le comité d’experts d’Artsper ont été exposées le 2 avril 2015 au Palais de Tokyo à Paris. Trois d’entre elles furent primées sur un triple critère technique, d’émotion et de sens.
Le jury, co-présidé Olivier Widmaier Picasso, auteur et producteur audiovisuel dans le domaine de l’art et de la culture, et le Dr Georges Rodesch, chef du Service de Neuroradiologie Diagnostique et Thérapeutique de l'hôpital Foch de Suresnes et président de la World Federation of Interventional and Therapeutic Neuroradiology, comprenait :
Pascale Cayla, directrice de l’agence Art en Direct et de la Vitrine AM,
Guillaume Cerruti, président de Sotheby’s France et Europe,
Philippe Charpentier, directeur de la Galerie Mor Charpentier,
Pierre Cornette de Saint Cyr, commissaire-priseur,
Aurélie Deplus, responsable du Mécénat artistique de la Société Générale,
Alexandre Devals, directeur de la Fondation Bernar Vernet,
Renaud Donnedieu de Vabres, ancien ministre de la Culture et de la Communication,
Dr Frédéric Saldmann, auteur de nombreux ouvrages sur la santé,
Alexandre Télinge, directeur Marketing, Communication et Digital de Philips France.


--
Contact Presse:

Cap & Cime PR
Charlène Poupin
01 44 50 50 59
http://www.capetcimepr.fr/

--

Communiqué envoyé le 08/04/2015 16:00:01 via le site Categorynet.com dans la rubrique Art / Culture

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______