Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

“Bang Bang” : l’exposition qui va faire du bruit ! Du 18 mars au 18 juin 2015, le western se fait une place au cœur du Marais

"Bang Bang" : l'exposition qui va faire du bruit !

Du 18 mars au 18 juin 2015, le western se fait une place au cœur du Marais

 

Explorer le Far West en plein Paris et replonger en enfance : c'est ce que proposera bientôt la galerie d'art Sakura. Après le succès de son dernier événement consacré à Goldorak, elle lance ainsi, en mars prochain, une exposition exceptionnelle autour de l'univers légendaire du western : "Bang Bang". À travers le regard d'une quinzaine d'artistes internationaux, les cowboys et les Indiens rejouent leurs scènes les plus mythiques pour le plus grand bonheur des collectionneurs et de tous ceux qui ont gardé leur âme d'enfant.

 

 

Les cowboys ne meurent jamais

Quel autre genre que le western incarne le mieux l'esprit de l'Amérique ? Intimement liés à l'histoire de ce pays, les films de l'ouest sauvage ont traversé le temps et les époques pour acquérir une place intemporelle.

 

Né au moment où la conquête de l'ouest s'achevait, ce genre cinématographique majeur n'a cessé depuis de faire travailler les imaginaires. Retraçant symboliquement la naissance de la nation, il a évolué au fil du temps et se réinvente à chaque nouvelle décennie. Ainsi, on a pu l'apprécier sous diverses formes : classique dans La Prisonnière du désert, La Chevauchée fantastique… ; "spaghetti" dans les films de Sergio Leone ; crépusculaire dans L'Homme qui tua Liberty Valance ou Impitoyable ; animé dans Rango, Toy Story, Lucky Luke… ; et même écologique via Danse avec les loups, voire spatial avec Star Wars et Firefly.

 

Genre qui transcende tous les autres, le western a progressivement pris une place iconique dans l'inconscient collectif. Et, alors qu'au cinéma il s'essouffle un peu, malgré quelques soubresauts magistraux, comme avec True Grit des frères Coen ou Django Unchained de Quentin Tarentino, il se redéploie aujourd'hui dans d'autres arts (photographie, jeu vidéo, littérature, sculpture…). Ainsi, on ne compte plus les succès commerciaux qui traitent le sujet : le jeu vidéo Read Dead Redemption, la bande dessinée Preacher, la série télévisée Deadwood…

 

Il faut dire que son iconographie particulièrement fertile ne demande qu'à être explorée. Et parce que l'ouest sauvage et son imaginaire foisonnant feront toujours rêver les hommes, les cowboys, les Indiens, les tuniques bleues, les winchesters et autres Stetson ont donc encore de beaux jours devant eux !

 

 

 

Des bons, des brutes et des artistes

Située dans deux endroits à Paris (Bercy Village et le Marais), la galerie Sakura fait la part belle, depuis 2010, à la pop culture sous toutes ses formes (Goldorak, les superhéros...). Elle est aujourd'hui la seule à proposer des prix accessibles pour la vente des œuvres des artistes qu'elle expose. Genre populaire par excellence, le western y avait donc toute sa place. C'est dans son espace du 4e arrondissement qu'elle a choisi de le mettre en scène, en invitant une quinzaine d'artistes internationaux aux univers riches et variés.

 

La scénographie de "Bang Bang" sera ainsi divisée en trois parties, sur près de 200 m² :

1.     Des centaines de photographies et sculptures d'une quinzaine d'artistes internationaux seront exposées. De véritables créations contemporaines, très originales, à l'image du héros de Toy Story©, Woody, présenté dans son plus simple appareil ou encore de Superman© survolant les plaines désertiques de l'ouest américain, chaussé de santiags !

2.     Une large variété de photos anciennes, dont celles des légendaires Butch Cassidy, Billy the Kid ou encore Jesse James, ainsi que des plus célèbres chefs indiens (Mountain, Afraid of Eagle, American Horse…) fascineront les visiteurs.

3.     Enfin, des dizaines de posters de vieux films (Le Bon, la brute et le truand, Et pour quelques dollars de plus…) attireront l'œil des collectionneurs et des nostalgiques de la séance de cinéma du mardi soir sur France 3 dans les années 80.

 

Enfin, pour rester dans cet univers ludique, les visiteurs auront la possibilité de rejouer à des jeux vidéo mythiques (Gunsmoke, Sunset Riders ou encore Blood Bros) sur de véritables bornes d'arcade customisées façon western.

 

 

Ils contribuent à l'exposition "Bang Bang"

 

- Alben est un artiste plasticien français né en 1973 et vivant en Aquitaine. L'Amérique et son histoire sont très présentes dans son œuvre. Ses sculptures présentées lors de l'exposition "Bang Bang" viendront réveiller le rêve américain qui sommeille en chacun de nous.

 

- André Robé est un graphiste/photographe de 39 ans vivant et travaillant à Paris. Collectionneur de photographies depuis une vingtaine d'années, sa dernière série était consacrée au football et à sa représentation à travers des joueurs de babyfoot.

 

- Maxime Lhermet est né en 1974 à Sète, où il vit et travaille actuellement. Artiste à la peinture non académique, qui s'inscrit entre figuratif et abstrait. Il s'appuie sur une technique particulière de plastique brûlé pour mettre en scène ses représentations urbaines.

 

- David Eger est professeur, photographe, designer et, surtout, un fan passionné de Star Wars. Il vit actuellement à Milton au Canada, où il développe plusieurs projets autour des films de George Lucas.

 

- Marc Ninghetto est diplômé de l'école de photographie de Vevey en Suisse. Son travail personnel, s'il représente un sujet humain, ne montre que des femmes, souvent en majesté, parfois sensuelles, toujours belles.

 

- theOneCam est un photographe et designer graphique new-yorkais. Son habilité à repousser les barrières lui permet de créer des images à l'humour toujours inattendu.

 

- Ulaş Başoğlu est né à Bandirma en Turquie. Professeur de sciences, c'est aussi un cartooniste et dessinateur de génie. Sa récente réflexion porte justement sur la combinaison entre l'univers du western et celui des superhéros.

 

- Cihan Ünalan est un photographe vivant à Istanbul, qui voue une passion à la pop culture. Il passe son temps libre à travailler autour du thème superhéroïque et des fictions populaires.

 

- Ideealizse a grandi au milieu des comics, de la fantasy et des jeux vidéo. Elle n'a jamais vraiment tiré un trait sur ses héros. À travers une technique à base de polygones, elle pose un regard nostalgique sur eux et, plus spécifiquement, sur le personnage culte de Lone Ranger.

 

- Vincent Roché est un enfant des années 80, graphiste et illustrateur freelance parisien, nourri d'images et de pixels. Il dessine, décalque, colle, griffonne, gomme, observe et se passionne pour ses héros préférés.

 

- Alberto Vejarano, alias CHANOIR, est né en 1976. Il vit et travaille à Paris. En 1996, il entre de plain-pied dans la culture post-graffiti parisienne en créant son alter ego, CHANOIR. Il invente alors la métamorphose systématique de ce personnage.

 

- Jean-Baptiste Roux a étudié le graphisme au lycée Corvisart à Paris. Pur produit des années 80-90, il est aujourd'hui encore fortement influencé par le cinéma de cette époque (Spielberg, Lucas, Reitman, Zemeckis…). Dans son travail, il utilise la symétrie et cherche la simplification du sujet à l'aide de formes géométriques.

 

- Richard Tran, graphiste/webdesigner, prend un malin plaisir à remettre en scène les héros de son enfance dans des situations insolites. Il mêle sans complexe des univers différents et anachroniques, en y injectant un souffle épique.

 

- Thalie est une artiste française, née en 1982. Autodidacte, elle peint depuis son plus jeune âge. Vivant à New York, son œuvre est imprégnée de culture pop américaine et d'art urbain. Également photographe, elle est influencée par l'iconographie des comics, des Legos, de Disney® et de la publicité, mais aussi de la mode et de la musique.



L'exposition "Bang Bang" se tiendra du 18 mars au 18 juin 2015

Galerie Sakura

21, rue du Bourg Tibourg - 75004 Paris

Entrée libre et gratuite du mardi au vendredi de 12 h à 20 h,
les samedis et dimanches de 11 h à 20 h



À propos de la galerie Sakura

En 2010, Jean-Baptiste Simon et Matthieu Taravella, passionnés d'art photographique, décident d'ouvrir la galerie Sakura afin de partager leur passion et de faire découvrir des artistes venus de tous horizons. Ils intègrent notamment au sein de leur catalogue de nombreux photographes émergents. Tous les trois mois, ceux-ci sont mis en lumière dans le cadre d'expositions thématiques dans leurs deux espaces situés à Bercy Village et dans le Marais. La galerie se distingue en proposant des œuvres originales à des prix accessibles. L'entrée y est libre et gratuite, du mardi au vendredi de 12 h à 20 h, ainsi que le samedi et le dimanche de 11 h à 20 h.


Visuels et CP disponibles en cliquant ici


Relations médias galerie SAKURA : @FHCOM

42, rue des Jeûneurs - 75002 Paris

+ 33 1 55 34 24 24 - www.fhcom.net

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.





--

Contact Presse:
FHCOM
hugo jacquier
0155342424

Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=9167

 

--

Communiqué envoyé le 26/02/2015 16:59:22 via le site Categorynet.com dans la rubrique Art / Culture
Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

______