Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Communiqué de presse Bilan Vente Lutetia | du 19 au 24 mai 2014

La semaine de vente, répartie en 11 vacations, a été couronnée de succès, tant par la foule nombreuse venue, dès les premiers jours d’exposition, que par les résultats obtenus, dépassant samedi soir l’estimation basse annoncée (1 500 000€ hors frais) et récoltant 2 666 700 € frais compris (2 000 007€ hors frais).

L’exposition, du 15 au 18 mai, avec plus de 10 000 visiteurs et la vente, du 19 au 24 mai, ont confirmé l’engouement du public pour cet événement et son attachement à l’hôtel de la Rive Gauche.

L’ambiance dans les salons fut studieuse, magique et « bon enfant » ; aux côtés des collectionneurs habitués des ventes aux enchères, des anonymes attachés à l’hôtel et son histoire ont passé des journées entières à suivre les ventes par curiosité ou pour tenter d’acquérir un souvenir du Lutetia.

La vente a dispersé près de 4700 lots dont 3 000 pièces de mobilier, 8 000 bouteilles de vin et spiritueux et des œuvres d’art et pièces de design dont certaines sont signées Thierry Bisch, Arman, César ou encore Takis, Hiquily, Philippe Perrin, Chen Man, ainsi que Fernando et Humberto Campana, Guillaume Piéchaud…

Frénésie d’achat pour le mobilier

L’ensemble du mobilier de l’hôtel provenant des chambres ou des salons a remporté un vif succès dépassant à chaque fois l’estimation de base pour atteindre plusieurs milliers d’euros.

Ainsi, des fauteuils corbeille de style Art Déco, emblèmes du fameux salon Saint-Germain, étaient tous vivement disputés jusqu’à 3 478€ frais compris (lot 1996 – Estimation 300€).

Des fauteuils gondole qui avaient leur place initialement, dans plusieurs chambres, se sont vendus près de quatre fois l’estimation initiale pour atteindre 1 417€ frais compris (lot 2330 – Estimation 300€) ou encore un canapé de style Art Déco estimé 300€ est parti à 2 190€ frais compris (lot 2383).

Il fallait débourser 1 674€ frais compris pour emporter une lampe. De même, une belle commode de style Art Déco estimée à 200€ a vu son prix s’envoler plus de 6 fois l’estimation, pour atteindre 1 546€ frais compris (lot 2422).

Un bureau à caissons de style Art Déco et sa chaise ont trouvé acquéreur pour 2 190€ frais compris (lot 635- Estimation 300€).

Dans les couloirs du Lutetia, plusieurs vitrines étaient présentées, contenant des collections de bijoux, l’une d’elles a trouvé acquéreur pour 5 023€ frais compris (lot 2471 – Estimation 400€).

Les canapés de l’entrée de l’hôtel qui ont vu passer tant d’anonymes et de célébrités ont trouvé de nouveaux propriétaires pour 2 512€ frais compris (lot 721 – Estimation 300€) et 2 834€ frais compris (lot 722 – Estimation 300€).

L’appétit des collectionneurs pour le Restaurant « Le Paris » & la Brasserie

Les fauteuils bistrot en bois ou les tabourets de bar ont séduit de nombreux nostalgiques de la Brasserie jusqu’à atteindre 2 962€ frais compris (lot 1561 – Estimation 500€).

Les mugs siglés « Lutetia » estimés à 80€ se sont arrachés à plus de 1 000€ frais compris (lots 1558 à 1590).

Tabliers, bouchons et becs verseurs ont trouvé acquéreurs jusqu’à 515€ frais compris (lots 1591 à 1594).

Les tasses à thé et leurs crémiers assortis ou encore les tasses à moka et leurs sous-tasses estimées entre 150€ et 200€ ont remporté un vif succès et sont parties entre 600€ et 800€ frais compris (lots 1566 à 1586).

Les services de brasserie comprenant plusieurs formats d’assiettes se sont vendus « comme des petits pains » avec certaines adjudications dépassant 7 fois l’estimation de base ; le lot 1600 partant ainsi à 2 834€ frais compris (Estimation 400€).

Les deux cartes des vins du restaurant « Le Paris », dont les couvertures sont ornées du symbole de l’hôtel sont parties à 258 € frais compris (lot 558 - Estimation 100€) et 322€ frais compris (lot 559 – Estimation 100€).

Le chariot à alcools en bois laqué noir et métal sur roulettes à trois étages estimé à 600€ a été cédé à 1 932€ frais compris (lot 457). Un autre chariot à champagne cette fois-ci a trouvé acquéreur à 2 318€ frais compris (lot 463 – Estimation 450€) tout comme le chariot à fromages en bois verni, métal et plaque de marbre noir estimé à 450€ (lot 471).

Une importante ménagère en métal argenté, modèle Art Déco, gravée « Paris » pour le Restaurant, estimée à 800€ est partie à 2 962€ frais compris (lot 540).

Sauteuses en cuivre, cocottes et faitouts ont également remporté un vif succès et ont rejoint de nouvelles cuisines.

« On a tous en nous quelque chose du Lutetia !»

Beaucoup d’amateurs, attachés à l’image emblématique cet hôtel mythique, ont participé à la vente. Certains d’entre eux n’ont pas hésité à multiplier par 10 les estimations pour repartir avec un souvenir du Lutetia.

L’affiche encadrée « L’instant Taittinger » estimée à 80€ a atteint 7 986€ frais compris (lot 315).

Les bouteilles de Champagne Cuvée Lutetia ont toutes trouvé de nouvelles caves à Paris et dans le monde.

Une lampe en fonte d’art sur son socle de marbre signée Max Le Verrier est partie à 7 084€ frais compris (Lot 737 – Estimation 2 000€).

Le petit cendrier en porcelaine avec inscription « Le Lutetia » d’après un dessin de Sonia Rykiel était emporté à 837€ frais compris (lot 488 – Estimation 50€).

Des salières et poivrières vendues par deux, ont trouvé acquéreur pour 902€ frais compris (lot 561 – Estimation 50€).

Les peignoirs vendus par paires signés « Hôtel Lutetia – Paris Rive Gauche » ont tous été vendus entre 350€ et 450€ frais compris alors estimés à 60€ (lots 571 à 590).

Un ensemble de 5 photographies représentant des vues du Lutetia est parti à 1 674€ frais compris (lot 2793 – Estimation 300€).

La cave et l’ivresse des enchères

Ce marathon s’est achevé samedi avec la dispersion des vins et spiritueux de la cave de l’hôtel. Plus de 8 000 bouteilles réparties en plus de 645 lots ont fait l’unanimité ; du Champagne Cuvée Lutetia, des vins d’Alsace, du Bordeaux blanc et rouge, du Bourgogne blanc et rouge, des crus de la Vallée du Rhône et autres régions françaises et étrangères et des alcools.

Le lot de 12 bouteilles Château Lafitte Rothschild, 1998 a été acheté 7470 € frais compris (lot 4403 – Estimation 4800€), le lot de 9 bouteilles Château Haut-Brion est parti à 3220 € frais compris (lot 4357 – Estimation 2 000€), une caisse de 12 bouteilles Château Margaux a été adjugée 6180 € frais compris (lot 4466 – Estimation 3 300€) .

Le lot emblématique de cette vente est incontestablement la bouteille de Romanée-Conti de 1989 estimée entre 6 000€ et 7 000€ qui a trouvée acquéreur pour 8100€ frais compris (lot 4181).

Les œuvres d’art, souvenirs d’un séjour dans l’hôtel de la Rive Gauche

Dès le premier coup de marteau lundi soir, un Torse en bronze du sculpteur César, a été adjugé à 38 640€ frais compris (lot 1).

Un lampadaire en laiton doré de Philippe Hiquily, mis à prix à 20 000 euros, a trouvé acquéreur pour 35 420€ frais compris (lot 5).

La sculpture en aluminium brossé de Philippe Perrin, intitulée « Razor Blade » est partie pour 6 182€ frais compris (lot 62 – Estimation 4 000€).
L’artiste Takis était également mis à l’honneur ; sa « Fleur Cosmique » est partie à 38 640€ frais compris (lot 78 – Estimation 20 000€) et un bronze réalisé en 1983, estimé à 600€, a été adjugé à 4 379€ frais compris (lot 79).

Les œuvres de la Suite Arman sont parties plus timidement comme la Table Violon à 23 184€ frais compris (lot 83) ou la sculpture en bronze « La Lumineuse » à 30 912€ frais compris (lot 85). Ses nombreuses lithographies qui se situaient dans le Salon Saint-Germain, au rez-de-chaussée de l’hôtel ont toutes trouvé acquéreur entre 1 000€ et 3 000€, frais compris alors qu’elles étaient estimées initialement entre 150€ et 200€ (lots 102 à 120).

Les œuvres d’art et le mobilier des différentes Suites-Signatures de l’hôtel, comme celle des frères Campana, de Yi Zou, de Chen Man ou encore le mobilier d’acier de la Suite Eiffel designé par Guillaume Piéchaud et les œuvres de l’artiste russe Chemiakin ont su attirer l’attention de certains collectionneurs.

Antoine Godeau, commissaire priseur commente « Il est à noter que les propriétaires de l’hôtel, qui souhaitaient perpétuer ses traditions ont conservé quelques œuvres d’art majeures, comme le « Gustave Eiffel »de César, créant ainsi un pont entre l’ancien et le nouveau Lutetia.
Je suis heureux d’avoir associé le nom de Pierre Bergé & Associés, à cet événement, attaché au rayonnement international de Paris et de la Rive Gauche. LUTETIA RIVE GAUCHE FOREVER ! ».

***

Cette vente a été organisée par la maison de ventes Pierre Bergé & Associés représentée par Maitre Antoine Godeau, commissaire-priseur, assisté de Fabien Béjean-Leibenson, avec la collaboration de la maison de ventes dirigée par Pierre-Guilhem Métayer et de l’expert Harold Wilmotte.



CONTACTS PRESSE
Sylvia BEDER Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. T. +33 (0)1 42 18 09 42
Béatrice MARTINI Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. T. +33 (0)1 43 20 51 07
www.sylviabeder.com

CONTACT PIERRE BERGE & ASSOCIES
Nathalie du Breuil
T. +33 (0)1 49 49 90 08
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.pba-auctions.com







--
Contact Presse:

Agence Communication Culture


http://www.sylviabeder.com/
Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=54839



--

Communiqué envoyé le 26/05/2014 12:22:56 via le site Categorynet.com dans la rubrique Art / Culture

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______