Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

ITSUO TSUDA Portrait d’un homme foncièrement libre


On applique toutes sortes de grilles pour se former un jugement. La science en est une. Si l’on abandonne un instant ces grilles, on voit mieux ce qu’est l’homme en réalité. Non pas tel qu’il doit être, mais tel qu’il est.
Pour le philosophe Itsuo Tsuda, ce constat est le point de départ de sa réflexion sur une écologie du corps humain. Une écologie non pas appliquée de l’extérieur mais qui émerge de l’intérieur, par le réveil de la capacité de se rééquilibrer sans cesse pour se maintenir en vie, capacité qui existe à l’origine chez tous les êtres vivants.
L’être humain a déjà tout en lui mais, du fait des conditions du monde, il a besoin de se retrouver.
Le terrain normal, c’est la disponibilité à dégager le maximum de capacité au moment nécessaire.
Itsuo Tsuda proposa une philosophie du Non-faire que l’on peut notamment découvrir et approfondir à travers les pratiques de l’Aikido et du Katsugen undo. Le ki et la respiration, abordés dans ses livres et dans son enseignement, sont autant de moyens pour réveiller la sensibilité et pour retrouver la liberté intérieure.
Dans la philosophie du Ki, l’être humain y est considéré dans son ensemble  : il est à la fois mental et physique, à la fois pensée et action, à la fois individu et environnement.3

2014  : Centenaire de la naissance d’Itsuo Tsuda
Cette année consacrée à Itsuo Tsuda est pensée comme une mosaïque. à travers le blog dédié à 
Itsuo Tsuda seront abordées tout au long de l’année les multiples facettes de sa philosophie pratique. À force d’éclairages, d’angles d’approches et de témoignages, un puzzle s’assemble et une vision d’ensemble se dégage.
Le tout culminera dans l’événement hommage au Dojo Tenshin à Paris les 15 et 16 novembre 2014.

Itsuo Tsuda (1914-1984), philosophe, technicien seitai, maître d’Aikido
Personnage atypique ne faisant partie d’aucune fédération, c’est pourtant une figure incontournable de l’Aikido en France. Technicien seitai, c’est lui qui introduisit le Katsugen undo en Europe. Sa pensée philosophique nous est transmise par son œuvre littéraire  : neuf livres écrits en français et publiés au Courrier du Livre.
Itsuo Tsuda quitte le Japon dans les années 30 pour se rendre en France. Il y fait ses études auprès de Marcel Granet et Marcel Mauss jusqu’en 1940, année de son retour au Japon. Il s’intéresse alors aux aspects culturels de son pays, étudie la récitation du Nô avec Maître Hosada, le Seitai avec Maître Noguchi, et l’Aikido avec Maître Ueshiba. Riche de ces enseignements, Itsuo Tsuda revint en Europe en 1970 pour propager le Mouvement régénérateur et ses idées sur le ki.


--
Contact Presse:

Ecole Itsuo Tsuda
Manon Soavi

www.centenaire-itsuo-tsuda.org
Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=81253



--

Communiqué envoyé le 28/03/2014 14:45:41 via le site Categorynet.com dans la rubrique Art / Culture

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______