Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Festival RussenKo : Le Kremlin-Bicêtre à l'heure des cultures russes et russophones

La Ville du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne, IDF) vous donne rendez-vous les 24, 25 et 26 janvier 2014 pour la 5ème édition de son Festival RussenKo. Manifestation incontournable offrant à voir la Russie d'aujourd'hui dans ce qu'elle a de plus créatif, ce nouveau cru ne déroge pas à ce qui fait la marque de fabrique du Festival, à savoir proposer un programme foisonnant entre arts plastiques, photographie, littérature, cinéma, musique et tables rondes. Une programmation exigeante et éclectique sans cesse renouvelée, comme en témoigne cette année l'ouverture du Festival à d'autres disciplines telles que le jeu vidéo, la création graphique ou.... à la gastronomie. De nouvelles passerelles créées entre culture et société qui permettront de proposer des expériences toujours plus étonnantes à un public sans cesse élargi, qu'il soit grand ou petit, et ce dans plusieurs lieux de la ville. Une 5ème édition qui élargit également son champ de visio
n géographique en s'associant à Novossibirsk, ville invitée d'honneur, ainsi qu'à Irkoutsk, ville nichée sur les bords du lac Baïkal, dans le grand est russe. Nouveaux univers créatifs, nouveaux territoires, les temps forts de cette 5ème édition vous sont aujourd'hui dévoilés !

On commence par un volet phare du Festival RussenKo : la photographie avec l'exposition - sous les magnifiques voûtes du Grand Réservoir de Bicêtre - « La Russie au-delà des mythologies », présentée par le prestigieux Musée d'Art Multimédia de Moscou (MaMM, ex- Maison de la Photographie de Moscou), et placée sous la houlette de sa directrice, Olga Sviblova.
Photographie toujours, Alexander Gronsky présentera en exclusivité une série de photographies sibériennes. Celui qui a débuté sa carrière en tant que photographe de presse y dévoilera son regard unique sur une Russie gigantesque de plus de 17 millions de km2 où vivent quelques 143 millions d'habitants et qui s'étend sur plus de 9 fuseaux horaires. Une œuvre où les individus apparaissent toujours tels de frêles et petites silhouettes se détachant de décors qui semblent sans fin, sans borne et sans cadre. Une œuvre publiée dans de nombreuses revues (NewsWeek, Géo, Monde2, etc.) et primée à de nombreuses reprises.

Côté écran noir, RussenKo proposera à l'ECAM un cycle art et essai « Jeunes réalisateurs russes » avec Contre-mouvement d'Andrei Stempkovsky, Le Dernier Voyage de Tania d'Alekseï Fedortchenko, Portrait au crépuscule d'Angelina Nikonova, Court Circuit : 5 histoires d'amour - Piotr Byslov - Aleksey German Jr.- Boris Khlebnikov - Kirill Serebrennikov - Ivan Vyrypayev, Le collectionneur de balles d'Aleksandr Vartanov). Intimiste ou exubérant, expérimental ou suivant les grandes traditions russes, ce renouveau du cinéma russe scrute la société et ses paradoxes et aide à comprendre le quotidien de ce grand pays, si proche et si lointain. Les films sélectionnés (dont certains ont déjà été couronnés par des prix internationaux) donnent une vision non exhaustive mais assez représentative de ce que pourront être les grands maîtres du cinéma russe des années à venir.

Grande nouveauté pour cette 5ème édition, l'ouverture de RussenKo au jeu vidéo et à la création graphique. En partenariat avec le Living Lab Creative Valley, l'école d'ingénieurs en informatique Epitech et l'école moscovite Scream School, RussenKo proposera aux festivaliers de plonger dans l'univers du jeu vidéo. Moment de convivialité et de partage, forme d'expression individuelle et collective, objet de création et d'innovations technologiques, RussenKo créera des nouvelles passerelles entre France et Russie par l'intermédiaire du jeu vidéo : compétition « Viens créer ton jeu », tables rondes autour des thématiques de l'industrie et la création, de la formation et des métiers, ateliers participatifs avec la présence de professionnels russes et français.

Signe des temps, la gastronomie fait elle aussi une entrée remarquée au programme de cette nouvelle édition de RussenKo ! En partenariat avec la Cité de la Gastronomie Paris-Rungis et la Mission Française du Patrimoine et des Cultures Alimentaires, RussenKo proposera un moment de rencontre privilégié entre gastronomies russe et française. Au programme : un banquet d'inauguration concocté par des chefs russes et français, des ateliers culinaires participatifs, des démonstrations-dégustations et des tables rondes. Avec, Guelia Pevzner, journaliste, critique gastronomique et auteur, Galina Kabakova, maître de conférence de civilisation russe (Université Paris-Sorbonne) et auteur de l'ouvrage L'hospitalité, la table et le mangeur dans la civilisation russe, aux éditions de L'harmattan, Olga et Pavel Sioutkine, auteurs de L'histoire véridique de la cuisine russe et L'histoire véridique de la cuisine soviétique, Maxime Syrnikov, ethnographe culinaire, auteur de
Manger russe et Les festivités russes.

En art contemporain, le collectif Blue Noses incarné par le duo de Novossibirsk Viacheslav Mizin et Alexander Shaburov utilise l'humour, le détournement (et plus particulièrement le Sots Art, détournement de la propagande soviétique), l'absurde, le gag et la farce pour déconstruire les lieux communs de notre époque et de la société russe d'aujourd'hui : culture de consommation et individualisme, communauté internationale et globalisation. Une œuvre universelle qui questionne au final toutes les sociétés modernes.

Côté arts de rue, le street-art (ou art urbain) qui avait rencontré un vif succès en 2013 sera également de la partie en 2014 avec le tape-art de Iris Veverka. Avec ce dérivé du graffiti où les rubans adhésifs viennent remplacer la peinture, Iris Veverka crée des univers mystérieux et fantastiques. Des bandes multicolores fleuriront ainsi sur les murs de la Ville pour faire découvrir aux grands et aux petits le monde enchanté et féerique des contes russes. Arts de rue toujours, le collectif Girafe Royale créera pour RussenKo une œuvre unique et flamboyante : la troupe estonienne dirigée par le grand maître russe du théâtre de rue Stanislav Warkki concocte en effet un grand carnaval associant les festivaliers.

« Le RussenKo des enfants », une programmation entièrement dédiée au jeune public initiée - et largement appréciée - en 2013 sera renforcée en 2014 ! Au programme, tout d'abords, des films d'animation et des dessins animés (La trilogie de la Nounou de Garri Bardine ou encore La Balade de Babouchka). Par ailleurs, le théâtre de marionnettes de Voronej fondé en 1925 et référent dans un art plus que jamais vivant en Russie présentera Kachtanka de Tchekov, un conte classique russe, récit initiatique d'une petite chienne rousse qui perd ses maîtres pour expérimenter une nouvelle vie, remplies de paillettes et ...d'illusions. La Troupe du Soleil d'Irkoutsk, ensemble chorégraphique (danse traditionnelle russe) d'une centaine de petits danseurs offrira aux spectateurs des créations à la technique millimétrée, à l'énergie communicative en recomposant et en revisitant les danses populaires russes. Enfin, divers ateliers seront proposés pour le jeune public :
gastronomie russe, tape-art, marionnettes et littérature, autour notamment de l'album pour enfants emblématique du mouvement suprématiste, Les 2 carrés d'El Lissitzky.

Côté musique, RussenKo présentera tout d'abord l'orchestre folk russe Russ'orchestra. Créé en 1927, c'est le premier ensemble musical de la Société Philarmonique de Novossibirsk et l'ensemble des instruments (balalaïkas, gouslis, etc.) qui donnèrent naissance à l'orchestre national russe à la fin du 19ème siècle y sont présents. Pour les musiques actuelles, RussenKo s'associe cette année à l'un de ses plus grands festivals, Afisha Picnic (qui attire chaque année quelques 50 000 spectateurs au cœur de Moscou) et invite l'une des sensations de leur édition 2013, le groupe de rock TRUD.

Du côté des tables rondes, notons tout d'abord « Humour, média et politique en Russie » animée par Ziad Maalouf, journaliste à RFI et animateur de la web-émission participative en ligne sur les nouveaux médias, l'Atelier des Médias. Si l'humour et la dérision sont deux traditions de la culture politique russe, et si aujourd'hui, la société russe descend dans la rue et s'empare des médias, comment l'humour joue-t-il un rôle dans cette nouvelle Russie? Fait-il bouger les lignes ? Comment cohabitent aujourd'hui des formes d'humour très différentes ? Avec Sergei Elkin, caricaturiste de presse (Izvestiya, Rossiyskaya Gazeta, The Moscow Times, Vedomosti, Polit.ru, The Guardian, Economist, etc.), le célèbre journaliste, écrivain et poète russe Dmitri Bykov, (projets « Citoyen-poète » et « Bon citoyen»), les animateurs de télévision et aujourd'hui activistes des réseaux sociaux Tatiana Lazareva et Mikhail Shats, l'écrivain satirique et auteur de l'émiss
ion-phare des années 90 « Koukly » (les Guignols) Viktor Shenderovitch. Une deuxième table ronde, « Avoir 20 ans en Russie aujourd'hui » s'intéressa quant à elle à la place de la jeunesse dans la société russe. Jeunes militants du mouvement Nachi, collectif des Pussy Riot, ... la jeunesse russe est médiatisée, s'engage et fait entendre sa voix. Dans cette Russie post-soviétique, vieillissante, quelle place a réellement cette jeunesse ? Quels espoirs porte-t-elle ? Partage-t-elle certaines valeurs avec les générations antérieures ? Nombreux sont ceux qui souhaitent émigrer et réussir leur vie à l'étranger malgré un fort attachement à leur pays. Quel avenir attend la jeunesse russe ?

Enfin, côté littérature, les 5èmes Journées littéraires russes et russophones investiront la Médiathèque 2.0 L'Echo de la Ville. Au programme, des tables rondes littéraires et La Librairie du Globe qui nous feront découvrir une constellation d'auteurs venus de Russie, d'Estonie, d'Ouzbékistan, d'Ukraine ou encore d'Azerbaïdjan. Au programme : Contes et imaginaires (L'homme qui savait la langue des serpents d'Andrus Kivirähk et Les contes du chemin de fer de Hamid Ismaïlov nous ouvrent le champ du fantastique et de l'onirique) ; Svetlana Alexievitch nous emmènera vers des univers historiques, avec la parution de La fin de l'homme rouge ou le temps du désenchantement ; côté polars, Tchinguiz Abdoullaïev et Vladimir Kozlov présenteront leurs deux actualités littéraires : Le fardeau des idoles, Une enquête de Drongo, ex-agent du KGB et Retour à la case départ. Par ailleurs, RussenKo 2014 présentera la résidence littéraire autour de l'œuvre de Dmitri B
ortnikov (Booker Prize Russe 2001, Prix Russophonie 2012) : langue et oralité. Des rencontres auront lieu autour des thèmes qui traversent son œuvre : Qu'est-ce que la langue ? Comment l'utiliser pour s'exprimer ? En quoi reflète-t-elle l'identité de l'auteur ? Enfin, auront également lieu des ateliers intéractifs pour adultes et enfants, en partenariat avec l'association Les Trois Ourses.

Nous vous donnons tous rendez-vous fin janvier au Kremlin-Bicêtre !

Festival RussenKo 5ème édition : Spectacles, projections, expositions, concerts et rencontres autour des cultures russes et russophones. Un festival organisé par la Ville du Kremlin-Bicêtre dans le cadre de la coopération avec le district de Dmitrov et en partenariat avec la région de Novossibirsk, la région d'Irkoutsk, les Alliances Françaises de Novossibirsk et Irkoutsk. Les 24, 25 et 26 janvier 2014 - Dans plusieurs lieux de la Ville du Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne (IDF) - Pass à partir de 5 €. www.russenko.fr
Contact Presse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 06 12 56 70 07

--
Contact Presse:

Clara Moreno Conseil
Clara Moreno
06 12 56 70 07
http://morenoconseil.com
Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=79433



--

Communiqué envoyé le 14/11/2013 10:03:35 via le site Categorynet.com dans la rubrique Art / Culture

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______