Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

CARMEN 2013 Création le 16 aout à Roquebrune Cap Martin

LE VENDREDI 16 AOUT A 21H00 AU CHATEAU DE ROQUEBRUNE CAP MARTIN`

Plus de détails sur le site : www.operableu.com

Avec un petit budget on a revu le livret de Carmen de Bizet pour donner une version au piano avec un choeur de 4 chanteurs. L'opéra dure moins de deux heures.

J'ai simplement ajouté une scène au début de l'oeuvre. Des gitans sont expulsés du Château qu'ils squattent. La dynamique est alors différente. Carmen est une jeune gitane d'aujourd'hui expulsée pour être gitane. Elle tombe amoureuse du policier qui exclue les siens. Amour et haine aussi car il est un opposant.

Pourquoi le titre Carmen 2013 ? Non pas seulement parce qu'on joue Carmen en 2013 mais parce que j'ai pensé la mise en scène à partir de notre époque. Il s'agit pas de s'habiller en policier de 2013 pour « faire genre » et donner une sorte de couleur locale à l'opéra de Bizet.

Si on repense Carmen il apparaît que Carmen n'est pas une femme fatale mais une joueuse qui va au bout de ses passions. Une passion déclenchée par un homme pour lequel elle ressent une inclination profonde en même temps qu'un mépris (il n'est pas de sa « caste »)

Le vrai problème dans cet opéra ce n'est pas Carmen mais Don José. Recevoir une fleur pour chacun d'entre nous ne serait pas le déclencheur d'une passion. Pour lui, oui. Pourquoi ? Parce qu'il en a besoin pour échapper à son destin. Le destin programmé par sa mère : épouser une femme qu'il n'aime pas
On pourrait aller plus loin en imaginant que la vraie perverse, la vraie séductrice ( et c'est comme cela que nous allons l'interprêter) c'est Micaela.
Au temps de Bizet les letttres étaient manuscrites. Aujourd'hui non. On peut imaginer que c'est Micaela qui a écrit la lettre et non pas sa mère. On peut imaginer au moins que c'est elle qui a inventé cette histoire de baiser. C'est le baiser qui déclenche la haine pour Carmen. La division de Don José. Elle rêve de mariage. Carmen s'en moque.

Quel caractère a cette Micaela ? Accepter d'épouser un homme parce que la mère de cet homme le veut. Pour cette petite paysanne épouser Don José, militaire, est une transgression sociale. Echapper à son milieu.
Elle apparaît toujours pour semer le doute dans l'esprit de ce pauvre José.
Pour celle raison, nous ne l'habillerons pas en sombre comme on le fait depuis un siècle. Femme effacée. Paysanne soumise et naive. Micaela peut etre aussi séductrice que Carmen. Aussi sulfureuse qu'elle. Voila pourquoi Don josé perd la tete. Ce baiser est aussi dangereux que la fleur de carmen.
Et puis n'est ce pas pas une perversion terrible aujourd'hui d'épouser une femme que sa mère a choisi pour vous ? C'est comme cela que nous allons l'interpreter.


De même on va éviter les cliches de l'Espagnole qui rentre les mains sur les hanches. Stéréotype de la femme fatale dont on a l'impression qu'elle connait par avance son destin. C'est sa passion pour Don José qui lui révèle son caractère. Qui la révèle a elle meme. D'ailleurs Duncaire et Rementado n'en reviennent pas qu'elle refuse de participer à leur coup par amour.

Don José apparaît donc comme l'être trouble, tourmenté, déchiré de l'interieur. De toute façon, il aura une vie qu'il n'a pas choisi. La présence de la mère hante l'opéra de Bizet. On va essayer dans la mise en scène de représenter cette présence. Le choix de la mère ou le choix du cœur. Dans les deux cas Don José court à sa perte.

Il a choisi un métier de caractère et il est détourné sans cesse de son travail par des femmes ; Quand c'est pas Carmen c'est Micaela. Les femmes ne le laissent pas bosser. Elles connaissent toutes les deux sa faiblesse. Quand il renonce à Micaela celle ci lui annonce la mort imminente de sa mère. Et il se fait avoir.
Sa mère est aussi la mère patrie. Quand tout marche bien et qu'il a une étreinte avec Carmen il reprend ses esprits et pense à sa nation, son rôle de militaire ;

Indécis, mal dans sa peau, prisonnier de son rôle social, de sa mère, de sa patrie. C'est comme ca que nous interpreterons Don José 

Avec les plus belles voix de la région PACA, Aude Sardier, Sandrine Martin, Valérie Marret, Bernard Imbert, Pascal Terrien, Benoit Gunalons mais aussi des talents nationaux
Eric Salha (Don josé), Yete Quieroz (franco brésilienne qui interprète Carmen), Sergiu Ceaichevscu (Morales) baryton moldave...Au piano, Bruno Membrey, directeur du Conservatoire de Tourcoing.

Plus de détails sur le site : www.operableu.com

Thierry Azzopardi
metteur en scène

 
INFOS ET RESA : OFFICE DE TOURISME DE ROQUEBRUNE 
218 avenue Aristide Briand - 06190 Roquebrune-Cap-Martin
Tél. +33 (0)4 93 35 62 87 - Fax +33 (0)4 93 28 57 00
 



tarif : 13 euros.


--
Contact Presse:

association Plays and songs
thierry azzopardi
0660043786
www.operableu.com
Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=78398



--

Communiqué envoyé le 11.07.2013 12:19:11 via le site Categorynet.com dans la rubrique Art / Culture

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______