Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

SERGE REZVANI Tableaux d’hier et d’aujourd’hui

Alors que son dernier roman « Ultime Amour » vient d’être publié et que ressort sur les écrans le film «Jules et Jim » avec sa célèbre chanson « Le tourbillon de la vie », la Galerie Guillaume expose les tableaux de Serge Rezvani jusqu’au 27 juillet 2012.

Serge Rezvani « aime se surprendre » et il est peu enclin à accrocher sa peinture sur les cimaises des galeries. Pourtant, Guillaume Sébastien l’a convaincu de présenter, rue de Penthièvre quelques uns de ses tableaux.

Aux côtés de la série intitulée « Ils croient jouer au football mais ils ne savent pas qu'ils dansent un sublime ballet » réalisée en 2012, sont exposées des œuvres qui soulignent la force du talent de cet artiste écrivain, poète, auteur de pièces de théâtre, auteur-compositeur-interprète…, et surtout « adepte de l’indisciplinarité ».

C'est l’occasion de redécouvrir les œuvres plus anciennes de Rezvani, datant des années 1960 aux années 1990 comme « Femme dans la forêt » (1999) immortalisant l'aura magique de la nature autour de la femme. Jouant des contrastes clair-obscurs, Serge Rezvani signe un tableau insolite guidé par une vision poétique.

Ou bien encore cette « Effigie Jaune » datée de 1962, qui témoigne de l’attachement du peintre à l’abstraction dans sa première période de création.

Pour Serge Rezvani, quelque soit le sujet de ses tableaux si différents, ce qui importe c’est « l’Innocence de la Beauté ».

A propos des peintures sur le thème du football, il précise: « J’ai attendu cinquante ans pour me décider à saisir par la peinture ce moment artistique d’innocence humaine. C’était pour tenter de le dire par delà les mots
– ou tout au moins susciter la réflexion sur ce phénomène – puisque impossible à dépeindre ».

La série récente exposée à la Galerie Guillaume - qui comprend notamment deux formats impressionnants de 3 mètres de long - confirme les multiples facettes de l’artiste, qui surprend encore et toujours par l'acuité du regard qu’il porte sur le monde contemporain. Serge Rezvani avoue, « je n’aime pas vraiment le foot mais le moment où les deux équipes sautent en l’air en même temps
devient une chorégraphie extraordinaire…». Cette esthétique non consciente, cet oubli de la pesanteur donnent lieu à un «sublime ballet», qui a marqué l’imagination de l’artiste, qui la retranscrit à sa manière, en jouant du paradoxe et de la rêverie. On l’a compris… l’issue du match importe peu...

A propos de Serge Rezvani.

Né en 1928 à Téhéran, Serge Rezvani est écrivain, poète, auteur de pièces de théâtre, auteur-compositeurinterprète. Il est l'auteur de la chanson Le Tourbillon de la vie, interprétée par Jeanne Moreau dans le film Jules et Jim de Truffaut, ainsi que de J'ai la mémoire qui flanche. Il est également peintre. En 1947, Serge Rezvani réalise, en collaboration avec Paul Eluard, les
gravures d’un livre tiré à quinze exemplaires, Elle se fit élever un palais. Il participe à cette époque aux expositions de groupe « Les Mains éblouies » à la
Galerie Maeght. Dès les années 1950, Serge Rezvani acquiert une notoriété pour ses tableaux abstraits. Il est exposé par la galerie Berggruen et par Lucien Durand chez qui il côtoie les peintres de sa génération, tels que
Pierre Dmitrienko et Arnal. Plus tard, la Hannover Galerie de Londres expose ses oeuvres. Il quitte Paris dans les années 1960, avec sa femme Lula, pour le
Midi de la France. Ses oeuvres sont présentées plus tard à l’ARC, au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, et par le Centre Georges Pompidou. A partir des années 1990, Serge Rezvani s’oriente vers une peinture plus figurative, qu’il présente en 1999 lors de la Biennale de Venise. Il n’a depuis jamais arrêté la peinture, l’acte de peindre étant pour lui une « prise de position sensuelle de l’univers ». Serge Rezvani vit actuellement en Corse aux côtés de sa compagne et inspiratrice, l’actrice Marie-Josée Nat.

En Septembre à la Galerie Guillaume….

A la rentrée 2012, Guillaume Sébastien poursuit le cycle initié en 2011 sur le thème « Place aux jeunes ». Il souhaite mettre en avant une jeune génération d’artistes, aidé en cela par différentes personnalités du monde de l’Art. Après le critique d’art Alexandre Crochet en 2011, c’est le Père Michel Brière, aumônier de l’Ecole des Beaux-Arts de Paris, qui a sélectionné les artistes qui seront présentés.

Galerie Guillaume
32 rue de Penthièvre, 75008 Paris / Tél. 01 44 71 07 72 / Fax. : 01 44 71 07 73
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / www.galerieguillaume.com
La galerie est ouverte du mardi au samedi (14h-19h)

Contacts presse : sylviabeder communicationculture
Béatrice Martini / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / Tel : 01 43 20 51 07
www.sylviabeder.com

--
Contact Presse:

sylviabeder communicationculture
Béatrice Martini
01 43 20 51 07

Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=54839



--

Communiqué envoyé le 03.07.2012 16:33:40 via le site Categorynet.com dans la rubrique Art / Culture

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______