Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Villerville fête les 50 du Film "Un Singe en Hiver" de Juin à Octobre 2012


Evénement culturel - De Juin à Octobre 2012
Villerville fête les 50 ans du film Un Singe en Hiver



La Municipalité de Villerville (14) en étroite collaboration avec la Confrérie du Singe (association), ses habitants et ses commerçants, rend hommage au célèbre film d’Henri Verneuil ‘‘Un Singe en Hiver’’ tourné en 1962 dans le village.

De juin à octobre 2012, Villerville, rebaptisée « Tigreville », fêtera le cinquantenaire de ce chef d’œuvre cinématographique à travers de nombreuses animations dédiées aux cinéphiles et à un large public : projections du film, expositions de photos et peintures, feux d’artifices, visites commentées, animations théâtrales et musicales, ateliers cinéma et activités audiovisuelles … et réunira à cette occasion des personnalités du cinéma et des médias.

Des hommages à l’écrivain Antoine Blondin, au réalisateur Henri Verneuil, à Claude Pinoteau, Costa Gavras, Michel Audiard, Michel Magne, Jean Gabin, Jean-Paul Belmondo et Suzanne Flon seront célébrés.

Des sites devenus mythiques à Villerville comme le Cabaret Normand, l’Hôtel Stella et le Chic Parisien seront à l’honneur. Un parcours « cinéma » sera mis en place dans le village pour retrouver les lieux et ambiances de scènes cultes… et Tigreville !

Rendez-vous à Villerville pour fêter les 50 ans d’un monument du 7ème art dont le scenario, les dialogues, la musique, la photo, les acteurs et la grande sensibilité qu’il dégage ne cesse d’émouvoir et de charmer.
« C’est la première fois que vous venez à Tigreville ? … ce ne sera pas la dernière » !



Villerville … fait du cinéma !
Conforme au magnifique roman éponyme d’Antoine Blondin, Prix Interallié en 1959, le film prend ses quartiers de 1961 à 1962 à Villerville rebaptisée Tigreville, une petite station balnéaire de Normandie entre Honfleur et Trouville sur Mer.

Ce village de pêcheurs accueille l’équipe du film avec bonheur. Impressionnés et fiers, les habitants de Villerville participent aux figurations et vivent au rythme des tournages. C’est l’événement ! Pour la première fois, le jeune Jean-Paul Belmondo, 28 ans, donne la réplique à Jean Gabin, 57 ans, et il se noue entre eux une forte et sincère complicité. Entre les scènes, Belmondo plaisante, joue au football avec les techniciens pendant que Gabin, préfère se concentrer avant de tourner une scène. "Quand Gabin tournait un film, il était tellement connu pour ses colères qu'il régnait sur le plateau un silence de cathédrale. Un jour, pendant ce tournage, alors qu'on aurait entendu une mouche voler, Gabin a un trou de mémoire. Il oublie totalement la réplique qu'il devait me lancer. L'air furieux, il me fait signe de quitter le plateau avec lui et dit au réalisateur, avec une parfaite mauvaise foi : "Quand vous aurez arrêté le marteau, on reviendra" s
e souvient Jean-Paul Belmondo. Ce terrible duo partage l’affiche avec des acteurs aussi illustres que Paul Frankeur en patron de bar irascible, Suzanne Flon en femme inquiète ou l’iconoclaste Noël Roquevert.

Villerville s’est transformé en studio géant avec des géants du cinéma. Henri Verneuil assisté de Claude Pinoteau et Costa-Gavras à la réalisation, le truculent Michel Audiard aux dialogues, Michel Magne au commande d’une musique douce et enivrante préparent sur une toile de fond Normande aux multiples variations de gris, chère aux impressionnistes, une œuvre d’art. Le film sort le 11 mai 1962 à Paris dans les cinémas « Moulin Rouge », « Rex » et bien sûr « Normandie ». Le succès est immense, les dialogues deviennent aussitôt cultes… le film entre dans la légende.

« Un Singe en Hiver est totalement indissociable de Villerville… Les cinéphiles viennent toujours aussi nombreux et émus dans le village pour retrouver les décors et l’atmosphère du film. Les Villervillais sont attachés à ce film et en sont fiers. Antoine Blondin avait fait parvenir le manuscrit d’un Singe en Hiver à son éditeur par La Poste. Sur le récépissé du recommandé, il avait inscrit dans la case « Valeur déclarée », « infinie »… Son livre et le film, sont des œuvres dont on se délecte comme on déguste un grand cru, avec un plaisir « infini »… et nous souhaitons le faire partager ». Michel Marescot – Maire de Villerville
Villerville, avec sa campagne, ses rues pavées, sa plage, son front de mer battu par les marées et ses belles maisons anglo-normandes possède un cachet inimitable et une âme définitivement liée au film. Et il n’est pas impossible qu’à la tombée de la nuit, vous entendiez des voix ou la musique du Singe en Hiver …


UN SINGE EN HIVER




Etrange, comme une œuvre majeure peut s’accomplir en remplacement fortuit d’un projet avorté.

Renonçant au film “ Au large de l’Eden“ Jean Gabin obligea Henri Verneuil et Michel Audiard à trouver un autre sujet dans un strict délai imposé par son contrat.

Prémonition ? hasard ?, cette servitude engendra un Chef d’œuvre.


Le mérite en revient principalement à Audiard qui proposa, in extremis, le roman d’Antoine Blondin : “Un Singe en hiver“.

Tout s’enchaîna alors incroyablement, comme si ce film avait préexisté et s’épanouissait enfin librement : Casting, mise en scène, dialogues, plan de travail, décors etc.
Ce film avait “la Grâce“.

Parti en repérage de la côte picarde jusqu’au Cotentin pour trouver le “Tigreville du roman, Villerville s’imposa à moi comme une évidence . Verneuil l’adopta sur photos.

Le “Singe en Hiver“ est désormais rangé dans le cœur de chaque cinéphile et inscrit dans la mémoire de Villerville, qui va célébrer le cinquantenaire du film dans les lieux de sa création.

Chacun pourra y retrouver les décors immuables de chaque scène et les fantômes des acteurs qui les hantent joyeusement !


Claude Pinoteau
Juin 2012









Pré - Programme 2012


30 Juin : - Lancement des festivités des « 50 ans du Singe en Hiver »
- Inauguration officielle du panneau « Tigreville » et du parcours « Cinéma ».

Du 30 juin au 30 Août
- Expositions de photos du Studio Harcourt à partir de 17h30 au Cabaret Normand et au Cottage.
- Exposition de La Confrérie du Singe – Photos et objets cultes du film au Casino

Juillet – Octobre Exposition peintures à la Galerie « Les Horsins d’ici »
- Samedi 30 juin : Vernissage de l’exposition de peintures et sculptures, gravures « Aux alentours du Singe en Hiver » – Exposition jusqu’au mois d’octobre
- Du 13 Juillet au 29 Juillet : Exposition de peintures et kimonos artistiques «Nuit de Chine »

7 Juillet – Vernissage exposition du Yang Tsé Kiang à Tigreville – Atelier d’Anna

14 Juillet – Feu d’artifice et bal du Singe en Hiver

19 Août – Feu d’artifice du Singe en Hiver

20 Octobre – Feu d’artifice final du Singe en Hiver


A propos du film Un singe en Hiver
Un Singe en Hiver est un film français réalisé par Henri Verneuil (assisté de Claude Pinoteau, Costa Gavras et Maurice Kaminsky) en de 1962 avec Jean-Paul Belmondo, Jean Gabin et Suzanne Flon d'après le roman éponyme d'Antoine Blondin (1959). Les dialogues sont signés Michel Audiard.

Synopsis : En juin 1944, Albert Quentin, ancien fusilier-marin en Chine, tient, avec sa femme Suzanne, rencontrée à La Bourboule, l’hôtel Stella dans le village de Tigreville (Villerville), sur la côte normande aux environs de Deauville. Il se laisse souvent aller à trop boire, ce qui le porte à la nostalgie de son service militaire en Chine. Lors d’un bombardement en juin 1944, il promet à Suzanne de ne plus boire si l’hôtel échappe à la destruction ; promesse tenue. Quinze ans plus tard, débarque Gabriel Fouquet, publicitaire. Il boit pour effacer l’échec de sa vie sentimentale avec Claire qui vit à Madrid, « voyager » en Espagne et rêver de tauromachie. Il vient voir sa fille Marie pensionnaire à Tigreville. Les deux hommes, qui n’ont pas « le vin petit ni la cuite mesquine », vont connaître deux jours d’évasion grâce à l’ivresse, l’un en Espagne et l’autre en Chine. Ce sera l'occasion d'un duo a capella de Nuits de Chine, Nuits câ
lines, Nuits d'amour. L’apothéose de cette soûlographie est atteinte avec un feu d’artifice « dantesque » sur la plage. Puis chacun retournera à sa vie d’avant.



Facebook : Les 50 ans du singe en hiver
Site Internet : http://www.les50ansdusingeenhiver.com/
Twitter : LeSingeEnHiver

CONTACTS PRESSE : Agence VLC*
Valérie Leseigneur & Joy Lion
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. -Tél. 06 68 80 37 35 & Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Tél. 07 62 59 65 86


--
Contact Presse:

VLC*
Valérie Leseigneur
06 68 80 36 35
http://www.les50ansdusingeenhiver.com/
Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=71246



--

Communiqué envoyé le 22.06.2012 11:45:05 via le site Categorynet.com dans la rubrique Art / Culture

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______