Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Le monstre : Le gène d’Adam : Huitième livre de Christopher Di Omen


Voici mon huitième livre : Le monstre – Le gène d’Adam. J’ai écrit celui-ci dans l’optique d’être plus poétique par apport à mes précédents manuscrits. Mon objectif ici est d’essayer de passer pour un écrivain de talent, en vous récitant parfois des vers qui seront pris avec un bon vin et l’espoir qu’ils n’auront pas l’air trop insignifiants. Mais attention, n’allez pas croire que je vais chercher d’arrache- pied la gloire. Si j’exprime des maux, ça ne sera pas dans n’importe quels mots, juste pour vous faire des rimes. J’espère maintenant que vous serez réceptif à ce petit changement de style que j’ai trouvé très récréatif. Vous vous êtes sûrement déjà fait raconter la fable de la petite fille qui criait inlassablement au loup pour rien, à tel point que les gens ne l’ont pas crue lorsque les Canis lupus sont véritablement apparus. Et ce livre vous raconte l’histoire d’un loup-garou qui était là devant vous et qu
i a provoqué des dégâts dans le monopole des magistrats. Que ceux qui savent lire lisent attentivement ce récit d’André Lachance; il est concis, mais surtout détraqué par cette mentalité qui n’expose que les bienfaits de la tolérance. Que ceux qui ont des oreilles entendent les battements sans pareils de mon cœur affadi, car moi, Christopher Di Omen, je vous le crie : – Le loup est dans la bergerie.

À propos de l’auteur


Christopher Di Omen est né le 30 août 1967 à Hull. Il est citoyen amérindien, plus précisément algonquin de la bande de la rivière du Désert près de Maniwaki. Le 26 octobre 1985, il s’est fait tirer dessus lors d’un vol à main armée. Il a eu une balle au bras gauche. Et depuis, il a développé la schizophrénie et fait des psychoses tous les ans à la date anniversaire de l’évènement. La terreur l’envahit et cela le rend agressif et quand cette terreur devient trop forte, il perd connaissance et ce sont alors des entités qui prennent sa place. L’une d’elles c’est i, c’est lui l’écrivain et c’est le plus gentil aussi. i est juste un petit garçon qui à un moment donné a eu une bonne idée. – L’idée, c’est d’être sorti de ma folie et de mes psychoses pour venir vous voir, oui, Dieu existe, je vous ai vus. Dit-il. Contrairement à ce qu’on peut penser, Christopher ne déteste pas toujours sa maladie. Il adore cet état de béatit
ude quand D son Dieu lui parle et lui dit : – Tu es celui qui va ! Fort de cette directive dont il est le seul à comprendre le sens, il écrit dans le but avoué de virer la bille du monde à l’envers. Le personnage qui l’a le plus inspiré dans sa vie, c’est Thomas Edward Lawrence dit Lawrence d’Arabie. Les révolutions ont souvent été initiées par des écrivains, il est clair que Christopher Di Omen rêve d’avoir la sienne.

Ce livre est gratuit en numérique


--
Contact Presse:

La fondation littéraire Fleur de Lys
Christopher Di Omen
514-354-6407
http://www.manuscritdepot.com/a.christopher-di-omen.8.htm
Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=52598



--

Communiqué envoyé le 25.06.2012 14:15:02 via le site Categorynet.com dans la rubrique Art / Culture

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______