Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Concours d’Architecture européen « Patrimoine Éco » 2011, le pragmatisme récompensé

Depuis la création du salon SABINE, il est de tradition de favoriser l’expression des jeunes générations en cours d’apprentissage de l’architecture. Lancée lors du salon SABINE 2011, la 3e édition du Concours d’Architecture européen « Patrimoine Eco » organisé en partenariat avec le Groupe PLURIAL, acteur majeur du logement social, le CROA / Conseil Régional de l’Ordre des Architectes et l’ARCAD/ Agence Régionale de la Construction et de l’Aménagement Durable, vient de s’achever.

SABINE 2011 ayant pour thème majeur la réhabilitation, il a été demandé aux 150 candidats, étudiants des écoles d’Architecture et de Design européennes, participant au Concours « Patrimoine Eco » de concevoir la réhabilitation d’un ensemble de logements sociaux emblématique des constructions des années 1960 situé à Reims en utilisant les techniques et les matériaux contemporains afin d’attester des avancées fondamentales en termes d’architecture et de rénovation énergétique.

Les étudiants des 10 projets retenus ont eu un sacré challenge à relever puisqu’il s’agissait de répondre au mieux aux quatre critères définis par le jury :
. performance énergétique (faire passer un bâtiment classé en catégorie F à la catégorie C ou D, c’est-à-dire en dessous d’une consommation de 195 kWh/m2/an, en proposant des solutions prenant en compte leur impact sur l’architecture des bâtiments existants),
. amélioration de la qualité de vie (prise en compte des PMR, intégration des éléments techniques ou énergétiques comme plus value,...),
. qualité de l’expression architecturale,
. intégration et aménagements extérieurs (plus-value des solutions proposées au niveau des accès, du renfort de l’identité du lieu...).

Compte tenu de la complexité du concours, seuls deux projets faisant preuve d’une analyse sérieuse de la situation existante et proposant des solutions pragmatiques et réalistes ont retenu l’attention du jury.

Présidé par M. Arnaud de MEYER, architecte urbaniste associé gérant du cabinet STEINMETZOEMEYER, le jury, composé de Gilles DAVOINE, rédacteur en chef de AMC Le Moniteur Architecture, d’Alain MOTTO et de Frédéric CORSET, représentants du Conseil Régional de l’Ordre des Architectes, Frédéric SAILLY, Directeur de l’ARCAD et Alain NIBOYET, Architecte, Groupe PLURIAL a ainsi primé :

1er Prix : « Logements S » de Simon PERDEREAU - Ecole d’Architecture de Nancy - 2e année de Master

Le concept du projet « Logements S » s’appuie sur plusieurs boîtes en bois et acier venant se greffer aux bâtiments existants pour y ajouter de nouveaux espaces tout en ponctuant la façade.

Tout en se référant à l’ancienne architecture des bâtiments des années 1960, le projet « Logements S » leur donne une nouvelle identité. Les nouvelles façades sont recouvertes d’un bardage d’ardoises blanches faisant référence à la minéralité de l’ancienne façade.

Les balcons et loggias existants, responsables des déperditions thermiques, deviennent des espaces exclusivement intérieurs permettant d’agrandir chaque appartement.

La toiture existante responsable d’une grande partie des déperditions thermiques est remplacée par une toiture végétalisée très efficace en terme d’isolation.

Le projet utilise des formes simples, claires qui semblent naître de l’existant.
L’ensemble de « Logements S » est à la fois classique par sa typologie et ses matériaux et contemporain par ses formes et son adaptabilité.

Le jury a vu dans « Logements S » un projet mesuré, modeste et efficace. Il a été particulièrement sensible :
. à la création de l’enveloppe thermique par l’extérieur, solution énergétique efficace et économique,
. au jeu des matériaux et au travail de composition simple mais habile permettant aux bâtiments existants de conserver leur caractère et leur identité en phase avec leur histoire,
. à l’aménagement en traversant des appartements constituant une réelle plus-value en terme de vécu, de lumière naturelle et de vues,
. aux matériaux choisis en adéquation avec l’expression, la technique et l’économie de la construction.

Le lauréat a reçu une dotation financière de 2.250 euros et sera intégré à l’équipe de maîtrise d’œuvre désignée pour la réhabilitation du programme faisant l’objet du concours.

2e Prix : « Flubber » réalisé par une équipe de trois étudiants
. Gweltaz GAUTIER, Ecole d’architecture de Nantes - Cycle Habilitation à la Maîtrise d’oeuvre en son Nom Propre (HMONP)
. Alexandre GRIGNON, Ecole d’Architecture de Rennes - Cycle Habilitation à la Maîtrise d’oeuvre en son Nom Propre (HMONP)
. Martial NOUHAUD, Institut Supérieur des Arts Appliqués (LISAA) de Nantes - 2e année BTS Design d’Espace

Au delà d’un traitement thermique du bâtiment, le projet « Flubber » a été l’occasion de se pencher sur la manière de vivre et de s’approprier son logement.

Le logement en ville a progressivement évolué. Il est passé d’une organisation en îlots où s’opposent fortement l’avant et l’arrière du bâtiment à un système urbain où la barre domine, et dans lequel l’avant et l’arrière du bâtiment sont indifférenciés.

« Flubber » propose de réinterroger ce patrimoine tout en redéfinissant cette progression au sein du logement : du public à l’intime. La façade nord du bâtiment a ainsi été conservée. La structure, le gros oeuvre et la plupart des menuiseries sont conservés. Les cloisons sont déposées et un mobilier adaptable en fonction des besoins de l’habitant, facilement transformable, et agissant comme barrière thermique, se glisse entre les dalles de plancher et les refends.

En opposition à la façade côté rue, les façades sud liées à l’intime sont plus libres dans leur forme, avec des balcons proposant des usages divers. Les pignons et les façades sud sont isolés par l’extérieur par un complexe ITE peint. Une ossature métallique indépendante des bâtiments porte un plancher bois reliant l’ensemble des logements en une coursive privative favorisant la rencontre entre voisins. L’ensemble est protégé par un garde-corps toute hauteur en filet métallique donnant à ces façades un aspect mouvant, en rupture avec les façades nord du bâtiment. Sur cette maille vient s’agripper une végétation grimpante faisant vivre la façade au rythme des saisons.

En attribuant le second prix au projet « Flubber », le jury a voulu récompenser l’équilibre entre l’orginialité de la solution proposée et son étude concrète et précise.
Les gagnants du second prix ont reçu une dotation financière de 1.250 euros.
La dotation financière du 3e prix a été répartie à part égale entre les deux lauréats.

www.salondubatiment-sabine.fr

--
Contact Presse:

André Sudrie


www.andresudrie.com
Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=60371



--

Communiqué envoyé le 02.05.2012 12:36:05 via le site Categorynet.com dans la rubrique Communication / Relations Presse

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______