Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Se voulant deuxième langue neutre, protectrice de toutes les langues, le mouvement esperanto partage

filet Se voulant deuxième langue neutre, protectrice de toutes les langues, le mouvement esperanto partage

Info Presse
Pour diffusion immédiate

  Linguistique
Patrimoine linguistique
 

Le 20 Février 2006

Se voulant deuxième langue neutre, protectrice de toutes les langues,
le mouvement esperanto partage les valeurs
de la 6e journée Internationale de la langue maternelle

D’après une déclaration de Renato Corsetti,
Président de l'Association Mondiale d'Espéranto.

 

Souligner la nécessité de maintenir dans le monde une pluralité de langues.

Le 21 février, sera célébrée dans le monde la 6 Journée Internationale de la Langue Maternelle. Cette année, l'UNESCO, à l'origine de cette célébration, compte souligner la diversité linguistique, en d'autres termes la nécessité de maintenir dans le monde une pluralité de langues. On présentera les conséquences de la disparition des langues et les initiatives pour empêcher cette disparition dans les diverses parties du globe.On accordera une attention particulière également à l'initiative de l'Union Africaine, qui a proclamé 2006 Année des langues africaines lors d'une réunion spéciale sur l'éducation et la culture au sommet de Khartoum, à la fin du mois dernier.

Une idée maîtresse partie intégrante des valeurs espérantistes

Le mouvement espérantiste adhère cette année encore à la célébration de cette journée, dont l'idée maîtresse fait partie intégrante de l'idéologie de la communauté espérantiste, et qui coïncide avec la semaine de l'amitié internationale, lancée par l'Association Mondiale d'Espéranto il y a quatre décennies.

Partagée avec lUnesco : une attention particulière de la communauté esperanto aux langues maternelles de minorités nationales et de petits pays

L'espéranto n'a pas pour but de remplacer les autres langues, mais seulement de servir de deuxième langue neutre, ne portant pas les intérêts de tel ou tel grand pays, et par ce fait même protectrice de toutes les langues, grandes et petites. En ce sens, la journée a été créée pour accorder une attention particulière aux langues maternelles qui sont langues de minorités nationales et de petits pays sur la scène internationale. Le mouvement espérantiste a toujours porté son attention sur ce point et nous pouvons être fiers d'avoir, en toutes circonstances, fait tout ce qui était en notre pouvoir pour favoriser précisément ces langues-ci au moyen de l'espéranto.

Ce que disait Gandhi sur l'importance des langues maternelles :
"... La véritable éducation ne peut se faire au moyen de l'étranger ... Seul le milieu où l'on vit peut stimuler l'originalité spirituelle pour la plupart des gens", et en même temps de ce que disait Zamenhor : "la langue internationale veut seulement donner aux hommes de différents peuples [...] la possibilité de se comprendre l'un l'autre, mais elle n'a aucune intention de s'immiscer dans la vie privée des peuples".

C'est cette conception que résume toujours notre slogan : "tout homme a le droit d'apprendre sa langue maternelle et la langue internationale espéranto", sur l'affiche en soutien de la journée Unesco de la langue maternelle, que l'on peut télécharger sur le site de UEA : http://www.uea.org/informado/gepatralingvotago.html.
 
 

filet Se voulant deuxième langue neutre, protectrice de toutes les langues, le mouvement esperanto partage

À propos de lespéranto

De la Chine à lIran, des Etats-Unis au Japon, du Brésil à lEurope, la « langue de la paix » rencontre un succès grandissant. Seule langue internationale parlée actuellement sur les 5 continents et dans environ 120 pays à travers toute l'Europe, la « langue internationale » na cessé de sétendre partout dans le monde. Le nombre de ses locuteurs est estimé aux environs de 10 millions de personnes.

Conçu pour être réellement internationale et très facile dapprentissage - 5 à 10 fois plus rapide à apprendre que toute autre langue - , l'espéranto offre une expressivité et une précision qui expliquent son emploi actuel dans les domaines technique, scientifique, littéraire, musical, touristique, etc.

Ce sont aussi les valeurs intrinsèques de la langue, à savoir l'ouverture aux autres et la paix dans le monde, qui ont permis que lesperanto soit officiellement reconnu par les grandes organisations comme lUNESCO, lONU, le Conseil de lEurope, lOrganisation des Etats dAmérique ou encore lOrganisation Internationale de Normalisation (lISO), qui encouragent le développement de la langue, voire son enseignement. Par ailleurs, 120 parlementaires européens se sont déclarés favorables à son utilisation dans le contexte européen comme langue pivot neutre pour assurer l'égalité de tous les citoyens européens ainsi que la pérennité et la vitalité de toutes les langues d'Europe.

Plus de cent conférences et réunions internationales ont lieu chaque année en espéranto  sans traducteurs ni interprètes. Le plus important de ces événements est le Congrès Mondial dEspéranto. Les prochains auront lieu à Florence (2006) et Yokohama (2007). Le premier symposium espérantiste en pays arabe a eu lieu à Amman en 2000, le 6ème congrès pan-américain a eu lieu à Cuba en 2004.

Vecteur international par excellence, internet : un support de prédilection pour lesperanto.
Les sites en espéranto se comptent par centaines de milliers. www.gxangalo.com , le premier portail internet en esperanto compte 100 000 visiteurs par mois. Son créateur, vient de lancer la première chaîne de télévision en Esperanto, Internacia Televido, accessible sur le site http://internacia.tv,

Pour découvrir lesperanto :
www.esperanto-france.org : le site de lAssociation Esperanto France
www.uea.org : le site de lAssociation Mondiale de l Espéranto, traduit dans de nombreuses langues et& en espéranto.

Contacts presse :

Marie Laure De Langhe Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. 01 56 03 55 48
Colette Faucher Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. 01 47 91 22 33

www.esperanto-france.org  4 bis rue de la Cerisaie 75004 Paris  Tél. 01 42 76 68 86