Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Exposition "Atlas critique" - Une carte blanche au peuple qui manque pour le Parc Saint Léger

Atlas critique
Une carte blanche au peuple qui manque
Exposition au Parc Saint Léger, Centre d’art contemporain du 17 mars au 27 mai 2012

Vernissage vendredi 16 mars à 18h30

> Dossier de presse disponible en janvier 2012

Avec les œuvres de (liste non définitive) :
Erick Beltrán, Lia Perjovschi, Vincent Meessen, Claire Fontaine, Allan Sekula & Noël Burch, Phillippe Rekacewicz, Fernand Deligny, Stalker, Michael Druks, Berger & Berger, Estefanía Peñafiel Loaiza, Pedro Lasch, Lewis Caroll & Henry Holiday, Adriana Varejão, Endré Tot, Nastio Mosquito, Internacional Errorista, Francis Alÿs, Chto Delat ?, REP Group, Radek Community & Dmitry Gutov, James Wentzy & AIDS Community Television, Société réaliste, René Gabri & Ayreen Anastas
Avec une performance de : Patrick Bernier et Olive Martin
Avec des conférences de : Razmig Keucheyan et Teresa Castro
Commissariat : Aliocha Imhoff et Kantuta Quirós / le peuple qui manque


En marge et en écho à la campagne présidentielle de 2012, le Parc Saint Léger donne carte blanche au duo de commissaires Aliocha Imhoff et Kantuta Quirós, fondateurs de la plate-forme le peuple qui manque.

Créé en 2005, le peuple qui manque est une structure curatoriale qui, à la croisée de l’art, du cinéma et des théories critiques contemporaines, propose événements, festivals, symposiums, publications... S’intéressant aux relations entre art et politique, le peuple qui manque met en lumière des propositions qui reformulent des perspectives critiques sur l’histoire, le capitalisme, les géographies culturelles, la production des images et des représentations. Au Parc Saint Léger, le peuple qui manque propose un Atlas Critique qui rassemble une trentaine d’artistes internationaux.

Au moment où les théories critiques contemporaines mutent et se redéploient, de nombreux concepts géographiques, tels que la cartographie, l’échelle, la frontière, la distance ou le territoire prolifèrent dans le champ de l’art. Nourrie par les théories post-coloniales mais également par les écrits de géographes et philosophes contemporains (Fredric Jameson, Edward Soja ou David Harvey), l’exposition Atlas Critique postule que la cartographie et les enjeux spatiaux sont devenus aujourd’hui le lieu privilégié de l’invention de contre-pratiques qui ouvrent des lignes de fuite et participent d’une déconstruction des relations nord/sud et des hégémonies postcoloniales. S’inscrivant dans un tournant spatial de l’art, Atlas critique utilise de manière privilégiée géographies radicales, dérives, topographies financières et cartographies imaginatives comme autant d’outils alternatifs de production de savoirs, de récits et de réalités.

--
Contact Presse:

Parc Saint Léger, Centre d'art contemporain
Fanny Martin
0386909660
www.parcsaintleger.fr
Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=71113



--

Communiqué envoyé le 14.12.2011 14:09:11 via le site Categorynet.com dans la rubrique Art / Culture

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______