Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Découvrez les danses de Kagura, forme matricielle du nô et du kabuki

Communiqué de presse
Maison de la culture du Japon à Paris www.mcjp.asso.fr


cid:002401c50890$4cdad5d0$1502a5b4@mcjp.asso Découvrez les danses de Kagura, forme matricielle du nô et du kabukiDanse traditionnelle/contemporaine KAGURA

Ao no kaze / Vent vert

Précédé de Jinrin, kagura traditionnel d'Iwami

Un projet de l'ensemble Takatsu de Masuda avec la chorégraphe Susan Buirge

Vendredi 18 et samedi 19 mars 2005 à 20h30

 
Grande salle (niveau -3) / Tarif 15E / Tarif réduit 12E Réservation ouverte à partir du 18 février au 01 44 37 95 95 du mardi au samedi de 12h30 à 18h30 / Production NPO Culture Links, en partenariat avec la Fondation pour la promotion de la culture de la préfecture de Shimane / Production de la tournée en Europe Fondation Royaumont/CRCC, en partenariat avec l'Osterfestival de Tirol  / Coorganisation MCJP / Avec le soutien de Fondation du Japon, Année des échanges entre les peuples du Japon et de l'Union Européenne,  All Nippon Airways / Photos © Shin Asaka
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
cid:002501c50890$4cdad5d0$1502a5b4@mcjp.asso Découvrez les danses de Kagura, forme matricielle du nô et du kabuki
Susan Buirge, chorégraphe réputée, aventurière de la danse a collaboré au Japon avec l'ensemble de kagura Takatsu. De cette rencontre exceptionnelle entre une chorégraphe de danse contemporaine venue de France et les danseurs de cette troupe est né le spectacle Ao no Kaze / Vent vert (célébration du printemps). Pour suggérer les filiations entre cette création contemporaine et l'art séculaire du kagura, l'ensemble de kagura Takatsu présente, en première partie, un kagura traditionnel Jinrin (célébration de l'automne). Approche d'un art qui allie danse, musique, et préfigure les grandes formes du nô et du kabuki.
 
La chorégraphe franco-américaine Susan Buirge présente sa création Ao no kaze (Vent vert), un kagura contemporain qui célèbre le printemps. Jinrin, le kagura traditionnel qui l'accompagne, permet d'apprécier les caractéristiques théâtrales et musicales de cette danse séculaire. La chorégraphe contemporaine a choisi de plonger aux sources de cette tradition, d'en retrouver les principes fondateurs, à l'époque où on la dansait sans masque ni costume, dans la nature pour célébrer les saisons. Ce programme met en perspective sa démarche, un travail de traduction d'une culture chorégraphique très codifiée vers une écriture contemporaine, détachée de tout contexte narratif.
 
 
Rencontres avec les artistes et démonstrations : Afin de mieux appréhender cet art et d'en savoir plus sur cette collaboration, Susan Buirge et Sumio Fujihara, le directeur artistique de l'ensemble Takatsu convient le public à une rencontre le samedi 19 mars à 18h à la MCJP (entrée libre). Après une introduction sur le kagura, Michel Wasserman, professeur en relations internationales à l'université Ritsumeikan de Kyôto, interrogera les artistes sur leurs parcours respectifs et les motivations qui les ont conduits à ce projet commun. Leurs propos seront en partie illustrés par les démonstrations de l'un des danseurs du spectacle.
 
D'origine américaine, Susan Buirge a connu une seconde naissance en France où elle réside depuis 1970. En 1968, elle rompt avec ses maîtres et oriente son travail vers l'épure, les processus répétitifs et diversifie ses explorations. En 1970, elle s'installe en France et fonde sa compagnie. En 1992 elle se tourne vers l'Orient et le Japon qui devient une nouvelle terre d'accueil lui permettant de continuer ses recherches sur les relations et la complémentarité des traditions anciennes et de l'art contemporain. Son fameux Cycle des saisons (1994-1998), réalisé avec des danseurs de Kyôto et un ensemble de musique de gagaku, l'amène à la sérénité. En 2002, avec L'oeil de la forêt, elle poursuit plus avant sa recherche, explorant les voies des nomades du Nord du Québec.
Premier chorégraphe résident à la Villa Kujôyama de Kyôto (1992-1993), elle est directrice artistique du Centre de recherche et composition chorégraphiques de la Fondation Royaumont depuis 2000.
Maison de la culture du Japon à Paris / Fondation du Japon
101 bis, quai Branly, 75015 Paris
Métro Bir-Hakeim / RER Champ de Mars
Réservation au 01 44 37 95 95
www.mcjp.asso.fr
Communication spectacles vivants et cinéma MCJP
01 44 37 95 22
06 15 26 35 78