Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Exposition : Une sphère armillaire au Château de Breteuil durant la saison 2011

« L’intemporelle » : Une sphère armillaire moderne pour Émilie de Breteuil, Marquise du Chatelet

II y a plus de 300 ans naissait Gabrielle Émilie de Breteuil, Marquise du Châtelet, première femme de sciences de notre histoire.
Le Château de Breteuil consacre une exposition à cette femme hors de son temps dont les travaux, contre toute attente, ont fait avancer la science. Elle est présentée dans son environnement familial, dans un décor comme elle les aimait, entourée d'objets scientifiques de son époque, de livres qu'elle a publiés ou tout simplement de portraits de sa famille.
Émilie obtient de ses parents le privilège d'étudier avec ses frères les matières scientifiques ; elle leur en sera toute sa vie reconnaissante. C'est encore jeune fille, chez ses parents, qu'elle rencontrera pour la première fois Voltaire ; elle le retrouvera une fois mariée au Marquis du Châtelet. Ils vivront ensemble pendant près de 15 ans, au Château de Cirey, propriété de son mari, au confins de la Lorraine.
Un appartement est consacré à Gabrielle Émilie dans le Château de la famille Breteuil en Vallée de Chevreuse. Les tissus imprimés d'indiennes bleus, rééditions de toiles de Jouy du 18lime, sont ceux qu'elle aime, le bleu étant sa couleur préférée en décoration. Une grande bibliothèque est attenante à sa chambre et, comme il se doit, les œuvres de Voltaire y sont conservées.
Émilie appréciait infiniment les meubles de laque mais regrette de ne pas pouvoir s'en offrir autant qu'elle en aurait voulu à cause de leur prix ; elle raffole des tabatières et les collectionnent ; elle aime les bijoux et a une prédilection pour la porcelaine de Chantilly et de Saxe. Toutes ces choses de grand raffinement qu'elle affectionne sont présentes au Château de Breteuil : Commode de laque Louis XV, porcelaines de Chantilly ...
Femme passionnée s’il en est, Émilie aime mille choses, se lie d'amitié ou d'amour. Cependant c'est sa passion pour les sciences qui va dominer sa vie et l'accompagner jusqu'au jour de sa mort. Des objets scientifiques réunis pour la durée de l'exposition rappellent ses travaux. Elle ne se déplace jamais sans son petit étui de mathématiques. Un très rare étui en galuchat noir, créé en 1730 par Nicolas Bion comprenant 1 tire ligne, 3 compas, une roulette, un équerre et une règle, sera présenté. Seront aussi exposés un microscope du très célèbre Passemant, l'auteur de la fameuse pendule de l'appartement privé de Louis XV à Versailles et un télescope de Paris, deux instruments indispensables dans tout cabinet scientifiques du XVIIIème siècle.
Une sphère armillaire moderne « l’Intemporelle », créée par Yves GUYOT dans le cadre du Prix Liliane Bettencourt 2011« Pour l’intelligence de la main », premiers domaines d'application des avancées scientifiques de l'époque, avec ceux concernant la navigation en mer, sera exposée.

A découvrir aussi :
- deux exemplaires de son premier ouvrage scientifique, publié en 1740, « les Institutions de physique ».
- la « traduction commentée des Principes mathématiques de Newton », qui est sa dernière œuvre.


--
Contact Presse:

A la Bonne Heure
Yves GUYOT
04 73 80 41 79
http://www.cadransolaire.info
Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=9263



--

Communiqué envoyé le 20.04.2011 12:15:11 via le site Categorynet.com dans la rubrique Art / Culture

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______