Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

L'Artiste conceptuel Carlos Ginzburg aux racines de l'Islam, du Judaisme et du Christianisme

Jerusalem Cross est une œuvre sur le fait religieux, une plongée au cœur des trois monothéismes, une recherche sur le rapport que chacun entretient avec la religion, ses textes, ses rituels, ses symboles, ses territoires.

Au départ de cette œuvre, il y a un signe, la Jerusalem Cross telle que réinventée par l’artiste Carlos GINZBURG : une croix chrétienne figurée par le croisement de deux noms, ISRAEL et ISMAEL, tracés maladroitement à la main sur une feuille de papier arche.

Ensuite vient la constitution de trois colliers singuliers : trois cadres de même taille (format A4) dans lesquels se trouve dessinée la Jerusalem Cross ; chacun des cadres est suspendu à un rosaire soit chrétien, soit musulman, soit juif ; le signe qui permet de distinguer les rosaires entre eux, et de désigner à quelle religion il réfère, n’est pas visible de prime abord, il pend à l’arrière du cadre.

Enfin, le clou de l’œuvre est un voyage-performance à Jérusalem. La performance consiste à photographier des habitants et visiteurs de la ville sainte devant des lieux emblématiques avec, suspendus à leur cou, l’un des fameux colliers-chapelets - celui qu’ils auront choisi de porter.

« Pour les gens là-bas, pèlerins, touristes, résidents de Jérusalem, accepter de se faire photographier avec moi portant la Jerusalem Cross, c’était déjà tout un questionnement ; il fallait expliquer ce que l’on faisait là, pourquoi je portais ce cadre autour du cou, ce que l’on allait faire des photographies. Beaucoup nous ont donné leurs coordonnées afin qu’on leur envoie la photo et qu’on les tienne informés de l’exposition ; et, souvent, ils ont souhaité avoir les nôtres aussi. Mais, le plus difficile, ce fut de les faire pauser seuls avec le chapelet symbolique au cou ou dans les mains : ça semblait être un véritable engagement pour ceux qui l’ont fait. » témoigne Carlos Ginzburg.

Un premier voyage-performance à Jérusalem - alors « doublure du voyage normal et normalisé du touriste » comme l’écrivait Pierre Restany dans son livre Les voyages de Ginzburg (1980) - avait été effectué par Carlos Ginzburg en 1973. Aucune œuvre ne reste de ce voyage, les éléments rassemblés par l’artiste - qui devaient constituer le « carnet-de-voyage » - ayant disparu dans la tourmente de la guerre du Kippour.

Aujourd’hui, ce ne sont plus les comportements issus du tourisme de masse que Carlos Ginzburg va doubler, imiter, et partant, signaler, mais ceux issus du pèlerinage religieux.

Les trois colliers Jerusalem cross, les photos de la performance à Jérusalem ainsi qu’une carte de la ville indiquant les lieux où ces photos ont été prises, seront présentés lors l’exposition à la 3e Rue Galerie – Paris (164 Rue Saint Martin, Paris 3e), du 5 au 26 février 2011.

Carlos Ginzburg livre ainsi pour son exposition personnelle à la 3e Rue Galerie, une œuvre qui reprend et intègre les pratiques qui l’ont fait connaître dès les années 1970-80 : le voyage-performance, la répétition de l’œuvre comme œuvre, et la confrontation du signe-objet et du signe-textuel comme mise en abîme du sens.


3E RUE GALERIE
WWW.3EMERUEGALERIE.COM
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
DIRECTRICE : AUDREY KOULINSKY-COURROY
+33 (0) 612 495 660

PARIS (3e) - 164 rue Saint Martin (à 100m de Beaubourg)
Ouvert du mardi au vendredi 17H-20H et samedi 11H-19H
Open from Tuesday to Fryday 5-8pm and Saturday 11am-7pm


--
Contact Presse:

3E RUE GALERIE
Audrey KOULINSKY-COURROY
0612495660
WWW.3EMERUEGALERIE.COM
Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=63258



--

Communiqué envoyé le 31.01.2011 20:54:44 via le site Categorynet.com dans la rubrique Art / Culture

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______