Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Conférence sur Marie Dumas à la Fondation Taylor

Dans le cadre de ses « Causeries » régulières, la Société des Amis d’Alexandre Dumas propose à la Fondation Taylor le samedi 11 décembre 2010 à 15h une conférence de Christian Moreau, psychiatre, consacrée à Marie Dumas.

Cette conférence, faisant suite à des recherches dans des archives inédites, présentera les grands traits de la biographie de la fille d'Alexandre Dumas.

Nombre de places limité.
Inscription obligatoire et détails auprès du Secrétariat de la Société des Amis d’Alexandre Dumas : Mme Chantal Chemla, Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Téléphone (+33 1 53 94 08 66).
Tarif membres de la Société des Amis d’Alexandre Dumas : gratuit.
Tarif public : 7 euros.


Plus d’informations sur : http://dumaspere.com/pages/actualites/reportages.html


Brève biographie de Marie Dumas :

Fille d’Alexandre et de l’actrice Belle Kreilssamner (au théâtre Mélanie Serres), élevée par sa belle-mère Ida Ferrier, Marie Dumas passe une partie de son enfance à Florence, confiée à des éducatrices qui développent chez elle un fort mysticisme. Revenue près de son père à l’adolescence, elle vit fort mal la présence de ses maîtresses. Vers 25 ans, elle fait la connaissance d’Olinde Petel, fils d’un médecin de Châteauroux, ayant des prétentions poétiques. Après son mariage en 1856 elle s’installe dans une vie bourgeoise à Chateauroux, mais le couple rencontre très vite de graves difficultés. Après plusieurs voyages, en Italie mais surtout en Orient, le couple finit par se séparer, en 1861, Marie se réfugiant dans une pension religieuse. La procédure de séparation de corps sera laborieuse et vaine. D’une santé fragile, probablement tuberculeuse, Marie se consacre alors à ses aspirations artistiques, à travers lesquelles elle expri
me ses préoccupations religieuses. Elle réalise de grandes fresques à thèmes mystiques. Elle écrit plusieurs romans, assez largement autobiographiques. Elle termine ses jours dans la pauvreté, mourant à Courbevoie en 1878. De son côté Olinde Petel poursuivra sa vie à Chateauroux, vivant pratiquement reclus, souffrant de manifestations psychopathologiques grandissantes, confirmant que les griefs avancés par Marie lors du procès en séparation n’étaient pas dénués de fondements.


--
Contact Presse:

Société des Amis d'Alexandre Dumas


www.dumaspere.com
Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=53196



--

Communiqué envoyé le 01.12.2010 21:24:11 via le site Categorynet.com dans la rubrique Art / Culture

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______