Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Lettre ouvert d'un artiste au Président de la République

Monsieur le Président de la République
Palais de l'Elysée
55, rue du faubourg Saint-Honoré
75008  Paris


Pierrelatte le 14 juillet 2010.
SCP/CdO/A067007 –
Lettre ouverte


Monsieur le Président,

J’accuse réception du courriel de Monsieur Cédric Goubet Chef de Cabinet de la Présidence de la République, en date du 18 juin dernier en réponse à ma lettre du 30 mars 2010.

Je vous remercie d’avoir bien voulu attirer l’attention de Monsieur le Ministre de la Culture et de la Communication à son propos. Ce dernier vient de m’informer que les Services de Monsieur Georges-François Hirsch Directeur Général de la création artistique avaient compétence pour étudier le projet à vous soumis.

Il est utile de vous rappeler que :

J’ai été reçu en février 2008 par Monsieur Philippe Castro, collaborateur de Madame Albanel en charge de la démocratisation culturelle qui devait proposer le concept Athénée© à l’étude de ses services.
Non suivi d’effet.

J’ai été dirigé vers les services de la DRAC Rhône Alpes, apte par définition à apporter conseil et soutien à projets, qui par une réponse fort désobligeante de Monsieur Alain Rérat n’a souhaité donner aucune suite au dossier Athénée © sans même solliciter quelques précisions ou audition complémentaire.
Non suivi d’effet.

Il m’a été conseillé de me diriger vers le tout nouveau Conseil de la Création Artistique – qui se devait d’être « un laboratoire de recherche, une boîte à idées ».
Monsieur Marin Karmitz par la voix de la Directrice du Conseil a avoué son incapacité à soutenir un tel projet.
Non suivi d’effet.

Monsieur Patrick JURE adjoint de Monsieur Jean Pierre SIMON Délégué aux Arts Plastiques au Cabinet du Ministre m’a informé de la récente restructuration de la SEMA en INMA et de la coordination des Ministères de la Culture et de l’Artisanat pour aider au meilleur développement des métiers de l’art. Il m’a invité à me rapprocher des Délégués régionaux désignés suite à la note du Ministre en date du 23 avril 2010.
Ceux-ci n’ont soit aucune information en la matière soit avouent n’avoir aucun moyen d’action.
Non suivi d’effet.


Trois Ministres de la Culture et 5 années d’innombrables démarches infructueuses
plus tard, ma détermination est toujours la même.


Je vous rappelle les propos alléchants de l’actuel Ministre de la Culture :
« …/…une meilleure connaissance et reconnaissance des métiers d'art …/… des professionnels, mais aussi du grand public et des scolaires. L’Institut national permettra d’animer des réseaux de métiers d'art dans toute la France. Cette diffusion et cette mise en réseau favoriseront l’indispensable interdisciplinarité qui contribuera à renouveler les métiers d’art, en faisant jaillir des idées et des formes nouvelles …/… ».

Je ne souhaite pas, Monsieur le Président, être promené une fois encore dans un nouveau labyrinthe administratif dont la seule aptitude est de compter sur l’action du temps participant à l’ensevelissement discret du dossier d’un Porteur de projet qui s’apercevra dans quelques mois de cet accompagnement …. vers une nouvelle voie de garage !

Je n’accepte pas les propos outrageants tenus par certains responsables d’Institutions culturelles françaises (DRAC – FRAC - Centre d’Art Contemporain, etc) qui s’octroient le droit, sans aucune légitimité ni même compétence, de juger d’artistes et de projets culturels qui n’entrent évidemment pas dans la stratégie arbitraire déterminée pour la création d’un monopole oligarchique artistique et culturel.

De quel droit un Directeur Régional des Affaires Culturelles peut-il rejeter un dossier qu’il n’a visiblement pas étudié à la seule motivation que la DRAC « …/…consacre l’essentiel de ses moyens financiers aux structures qui mettent en œuvre …/… une programmation annuelle régulière d’au moins 5 expositions en relation avec l’actualité de l’art contemporain et d’un niveau qualitatif avéré.»
alors que sa mission définie par le Ministère pour les Arts Plastiques est : l'aide à la diffusion, le
soutien à la création et à la formation, les conseils et les informations nécessaires aux créateurs.
N’entre pas dans leurs attributions la programmation de thématiques artistiques fondées exclusivement
sur des critères élitistes et financiers et en fonction de leurs choix personnels sans prendre en
considération la réalité et les préoccupations des artistes sur leur territoire. Il s’agit alors d’une insulte
permanente face à la situation de précarité de ces artistes.



Je suis par ailleurs au regret de ne pas être satisfait de votre courrier en retour, celui-ci ne répondant pas à ma demande.

Je vous faisais remarquer que mon nom d’artiste Pal –déposé- pour lequel plus de 4 décennies ont été nécessaires à la construction, était aujourd’hui supplanté par un personnage de toute pièce créé en qualité de peintre et qui scintille à la Une de toutes les Presses par le seul effet du nom qu’il porte. Lui-même reconnaît cet état de fait :

"…/…  les portes s’ouvrent sans que j’aie maintenant à m’occuper de rien. Ainsi vais-je bientôt exposer à la Fondation Salvador-Dali de Bruges. Après Budapest, j’ai actuellement une exposition au Caire. Six autres sont d’ores et déjà programmées avant la fin de l’année, dont une à l’Espace Cardin, en face de l’Elysée, qui commence le 24 avril "(Match 29/3/2010).

Vous conviendrez que par le simple fait que vous ne preniez pas de distance avec cette publicité surfaite, ceci soit perçu comme la parfaite antinomie de ce que vous clamiez entre autre dans votre discours à Besançon ( le 13/03/07) : «Il faut réhabiliter la valeur travail.»



D’ailleurs, ne pas avoir répondu à l’invitation lors du vernissage de l’Exposition à l’Espace Cardin le 24 avril 2010 ne fait que mettre en évidence votre embarras vis-à-vis de cette situation.
Reconnaissez Monsieur le Président que la valeur travail que vous souhaitiez est bafouée par cet étalage usurpé de qualités artistiques qui restent encore à démontrer et une médiatisation imméritée :
« …/… le revers de la médaille, c'est que je m'interroge sur la sincérité des critiques qui sont souvent très élogieuses, parfois trop… » déclare le personnage.

Pour ma part, je persiste à considérer comme un camouflet cette situation :

vis-à-vis de mon travail et du nom d’artiste que je porte. Je suis en effet jusqu’à preuve du contraire le seul artiste plasticien français à s’être exprimé sur un événement majeur de notre Histoire par une œuvre présentée dans le cadre des Commémorations de l’Appel du 18 Juin 1940 par Charles de Gaulle – Exposition exceptionnelle et œuvre labélisées par le Comité de l’Appel du 18 juin.
Voir : Fiche de projet labellisé | 70e anniversaire de l'Appel du 18 Juin
La présentation et la promotion en a été pratiquement occultée par les couvertures Presses sur Monsieur Pal Sarkozy exposant à l’Espace Cardin.

2. vis-à-vis du travail de tous les artistes plasticiens que je m’estime pouvoir représenter dans ce courrier, artistes trop souvent enfermés dans l’anonymat et les difficultés quotidiennes face à l’ignorance de l’autorité que vous représentez.
Ne renvoyez pas la responsabilité aux échelons régionaux – Drac et autres structures – dont l’immobilisme oscille entre l’incapacité ou parfois même la suffisance de certains de ses représentants.

Lorsque le candidat à l’autorité suprême de l’Etat déclare le 13 mars 2007 à Besançon
en s’identifiant à André Malraux  :
« …/…je propose de créer partout des Maisons des créateurs où se retrouveront tous ceux qui aspirent à inventer, à créer, à entreprendre dans tous les domaines, où ils pourront trouver des soutiens, des conseils, des formations, des aides, mais aussi où ils échangeront, où ils croiseront leurs expériences, leurs idées, leurs projets, où ils formeront des projets communs, où ils inventeront ensemble l'avenir. »
le porteur de projet culturel que je suis, inlassablement mais sans résultat depuis 5 ans, s’attend enfin à entrevoir quelque lueur de réussite pour ATHENEE © si proche de ce que ce futur Président de la République souhaite pour sa jeunesse et ses artistes entre autres.
Des paroles aux actes, il y a ces lignes de financement qu’Il n’avait pas évoquées et sans lesquelles même le plus volontariste des Délégués culturels en Région ne peut rien faire !
Vous avez devant les membres de l’UMP réunis à Paris le 4 avril 2007, déclaré :
« …/… Je voudrais que dans les quartiers comme dans les collèges, les lycées comme dans les universités, il y ait des lieux de rencontre avec les artistes, de pratique artistique, de création. Je voudrais que toutes les institutions culturelles soient impliquées dans cette démarche. Je souhaite que cette démarche soit soutenue et encouragée par l’Etat, et contractualisées avec les villes, les départements et les régions. ».

Sont-ce des vœux pieux, des propos purement électoralistes ou est-ce  votre profonde conviction, Monsieur le Président ?



Si cela constitue votre réel engagement tel que je veux encore le croire, j’attends de votre plume personnelle la réponse que je suis en droit de recevoir en ma qualité de citoyen, artiste et concepteur d’un Projet culturel que vous appelez de vos vœux pour que la corporation au nom de laquelle je parle aujourd’hui vive de façon décente du travail qu’elle a choisi.
J’attends une réponse efficace et une réelle prise en considération du Projet ATHENEE © Plateforme d’Expression Artistique Solidaire et Equitable que je soutiens.

Je me tiens à la disposition de vos Services pour répondre et prendre en charge la réalisation concrète de ce que vous souhaitez : le développement de la culture et des métiers de l’art, la transmission de notre Culture, « …/…réinventer le principe des maisons de la culture", nées dans les années 60, pour les adapter au XXIème siècle.» selon vos propos.

J’entends que vous reconnaissiez que le nom de Pal que je porte n’est pas assimilable à paillettes et poudre aux yeux mais est synonyme de travail et fierté d’un engagement.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, en l’expression de ma parfaite considération.
 



--
<strong>Contact Presse:
</strong>
pal artiste peintre
alain peyret
0475988607
www.pal-peintre.fr
Profil du diffuseur : <a href="http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=46479">http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=46479</a><br>



--

Communiqué envoyé le 16.07.2010 14:59:41 via le site Categorynet.com dans la rubrique Art / Culture

Diffuser votre communiqué de presse : <a href="http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/" title="Diffuser un communiqué">http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/</a>


______