Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

AMERINDIENS DE GUYANE entre les fleuves Approuague et Oyapock DES CULTURES MILLENAIRES

Du 16 juin au 20 septembre 2010, le Musée d’Archéologie Nationale/MAN de Saint-Germain-en- Laye accueille une exposition inédite d’objets archéologiques et ethnologiques, consacrée aux civilisations amérindiennes guyano-amazoniennes, anciennes et actuelles.

Son but : offrir au grand public français un aperçu de la richesse esthétique et anthropologique des collections archéologiques guyanaises et attester le dynamisme créatif animant les peuples amérindiens de l’intérieur de la Guyane.


Exposition « ethno-archéologique » des Amérindiens de Guyane :
une grande première en France

Issues de collections privées et publiques, les pièces présentées au public pour la première fois, sont toutes d’un intérêt archéologique et ethnologique exceptionnel.

Environ la moitié d’entre elles provient d’une collection privée (en voie d’acquisition par un musée public), construite avec passion et ténacité par Philippe Gilabert, habitant du fleuve Approuague, une des voies de passage vers l'Amazone, avec les fleuves Oyapock et Maroni.
Les autres pièces archéologiques appartiennent à des collections publiques (Service régional de l'archéologie de la DRAC Guyane, Musée départemental Franconie de Cayenne).

Au total, 175 objets archéologiques et ethnographiques seront exposés dans la salle d’exposition temporaire du Musée d’Archéologie nationale/MAN, au Château de Saint-Germain-en-Laye.
25 siècles de cultures amazoniennes vous contemplent

Les objets archéologiques précolombiens exposés sont principalement en terre cuite, mais aussi – ce qui est plus rare en milieu tropical humide – en bois (épées, sagaies, manches de haches) et en résines naturelles (pour les emmanchements des haches).

Des objets contemporains amérindiens, fabriqués avec des matériaux périssables (vanneries en « arouman » - l'osier local - bols en calebasse, hottes en végétaux divers, hamacs et porte-bébé en coton…), encore utilisés de nos jours par les Wayãpi, les Teko et les Wayana, habitants de la forêt guyanaise, sont également présentés. Ils viennent compléter les témoignages sur ces sociétés anciennes, offerts par les objets archéologiques, plus ou moins bien préservés des outrages du temps.



Un parcours conçu et adapté à tous les publics

Parce que le public français est non coutumier de l’archéologie amazonienne, cette exposition adopte une démarche didactique et dresse, en préambule, un aperçu du contexte général : cadre géologique, géographique et environnemental, méthodes de l’archéologie en milieu amazonien…

Puis, le visiteur progresse dans l’exposition et découvre successivement le cadre chronologique et le contexte culturel des peuples anciens et actuels de la Guyane française (et de l’Amapa).


Un cheminement entre « le matériel et l’idéel »

L’exposition, oscillera entre deux pôles , « le matériel et l’idéel », pour reprendre la célèbre formule de l’anthropologue Maurice Godelier.

La vie quotidienne (enfance, habitat, cuisine, coucher…), le travail de la pierre polie et de la pierre taillée, les activités de chasse et de pêche, les transports, précéderont les aspects liés au pouvoir et au prestige (ornements personnels), à la guerre, aux rites d’initiation, à la musique… Les rituels funéraires seront évoqués à la fin de ce voyage.

Et dans ce monde amazonien, qui abolit le temps, l’espace, les différences entre minéraux, plantes, animaux, humains, les conclusions pourront être multiples : représentations phytomorphes, zoomorphes et anthropomorphes cohabiteront, permettant des allers-retours entre le présent, le passé et l’avenir.
Après « l’idéel »… une vision irréelle de l’Amazonie

La fin du parcours muséographique sera marquée par la présentation d’une série d’œuvres de Jean-Louis SOULARUE, photographe-plasticien.
Avec un regard contemporain, celui-ci propose une lecture très personnelle, irréaliste et lyrique, de la forêt primaire. Il conduit le visiteur vers l’abstraction suggestive qui évoque l’esprit même de la forêt. Les images digitales fluides et suspendues de sa série « AMAZONIA DREAM » donnent une vision onirique du cadre de vie des civilisations amérindiennes guyano-amazoniennes.

Site : http://www.ivisual.com/amazoniadream


L’exposition sera présentée du 16 juin au 20 septembre 2010 au Musée d’Archéologie nationale/MAN (Château de Saint-Germain-en-Laye), puis à partir de novembre 2010 à l’Ecomusée Municipal de l’Approuague-Kaw de Régina, en Guyane (EMAK), enfin en 2011 au Museu Goeldi de Bélem, Brésil.

Un catalogue, accompagnera l’exposition et sera traduit en portugais pour le transfert de l’exposition
à Bélem (Brésil) en 2011.
RENSEIGNEMENTS PRATIQUES

Adresse
Musée d‘Archéologie nationale et
Domaine national de Saint-Germain-en-Laye
78 105 Saint Germain-en-Laye cedex
Tél : 01 39 10 13 00

Horaires
Le Musée est ouvert tous les jours de la semaine, sauf le mardi, de 10h à 17h15.
Horaires spécifiques pour les samedi et dimanche et les jours fériés du 1er mai au 30 septembre, le musée est ouvert de 10h à 18h15.

L’exposition sera en accès libre (à la différence des salles d’exposition permanente, où un droit d’entrée est à acquitter)

Tarifs 2010 des activités culturelles accompagnant l’exposition
- Visite conférence d‘1h : 4.50 € ou 3.50 € (tarif réduit)
- Visite conférence d‘1h30 : 6.50 € ou 5 € (tarif réduit)
- Ateliers : 10 €
Aux tarifs des activités s‘ajoutent le droit d‘entrée du musée. Tarifs susceptibles d‘être modifiés.

Accès
RER ligne A : Station Saint-Germain-en-Laye située devant le château (20mn depuis
Charles-de-Gaulle-Etoile).
Autobus 258 depuis La Défense.
Autoroute de l‘Ouest A13, RN 190, RN 13, N 186.

Renseignements et réservation pour les activités culturelles et réservation groupes
Tel : 01 34 51 65 36 (du lundi au vendredi)
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.musee-archeologienationale.fr


Contacts presse :
- Au MAN: Philippe GUIGNARD , 01.39.10.13.24, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
- Stéphanie BUITEKANT . 06.19.57.86.66, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


--
Contact Presse:

GUARANA Communication
Stéphanie Buitekant
0619578666

Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=54770




--

Communiqué envoyé le 02.06.2010 14:03:09 via le site Categorynet.com dans la rubrique Art / Culture

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/


______