Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

OEUVRES PHARES DE LA VENTE AUX ENCHERES COLLECTION VERITE DIMANCHE 18 OCTOBRE 2009 - 15h A...

Focus sur quelques œuvres phares COLLECTION VÉRITÉ SCULPTURES D'ASIE VENTE AUX ENCHÈRES PUBLIQUES

DIMANCHE 18 OCTOBRE 2009 - 15h A L'HÔTEL DROUOT
S.V.V. : ENCHÈRES RIVE GAUCHE
MURIEL BERLINGHI-DOMINGO
GUY LOUDMER
MARIE-LAURE AMROUCHE

EXPERT : ANTOINE BARRÈRE

Focus sur quelques œuvres phares :
Dimanche 18 octobre 2009 à l'Hôtel Drouot, Enchères Rive Gauche mettra en vente une centaine d'œuvres asiatiques de la collection Vérité. Réalisées entre le IIème et le XIXème siècle, cette collection présente un large panorama de la statuaire asiatique, de l'Afghanistan au Japon, en passant par la Chine, le Tibet, la Thaïlande…

Bodhisattva gréco-bouddhique
Réalisée entre le IIIème et le IVème siècle dans une région à la frontière du Pakistan et de l'Afghanistan actuels, cette majestueuse tête gréco-bouddhique de Bodhisattva montre la parfaite maîtrise du stuc par les artistes du Gandhara. Ce matériau donnait aux sculpteurs plus de liberté que le schiste. Ce bodhisattva illustre magistralement cette liberté, les volumes simples et les lignes très pures sont traités avec emphase, comme délibérément accentués pour donner plus de force à l'expression de la divinité. Les yeux effilés s'abaissent avec une douceur retenue, ils sont surmontés d'arcades sourcilières saillantes qui se rejoignent à la base d'un nez grec. Les joues plates accentuent l'intensité du regard. La bouche soulignée de rouge vient donner une touche sensuelle à un visage éthéré.

Shiva khmer
Cette sculpture en bronze représentant Shiva remonte au début du Xème siècle. Son style le rattache à l'école du Bakeng ou du Pré Rup qui s'épanouissent durant la première moitié du Xème siècle.
Durant la période préangkorienne, Shiva est rarement représenté sous forme humaine ; sa représentation sous forme de linga (phallus) est beaucoup plus populaire. L'avènement du Royaume Khmer va de pair avec l'adoption du Shivaïsme comme religion d'Etat. Les images anthropomorphes du Dieu se font alors plus nombreuses.

Le style du Bakeng est très influencé par les techniques de l'orfèvrerie : souci du détail et précision des lignes… cette source d'inspiration donne à la statuaire une grande perfection formelle. Les arcades sourcilières, continues et presque rectilignes mettent en valeur des yeux grands ouverts d'une fixité intemporelle et presque hautaine, propre aux images brahmaniques. La même stylisation géométrique définit le traitement des oreilles particulièrement bien dessinées, aux lobes allongés et percés afin de recevoir des bijoux aujourd'hui disparus. On distingue à la base du cou les trois « plis de beauté », attributs divins classiques.

Bouddha Vairocana chinois
La collection Vérité donne à voir les trois âges de la sculpture bouddhique chinoise, qui peuvent se différencier les uns des autres par l'utilisation de trois matériaux différents – la pierre, le bois et le bronze.
En voici un exemple avec ce bronze doré hérité de la Dynastie Ming, trônant sur son socle en forme de fleur de lotus. Associé au soleil, le Bouddha Vairocana occupe une place centrale dans le bouddhisme mahāyāna (du « Grand Véhicule »). "Seigneur Omniscient" et "Lumière Universelle", il représente le Bouddha à son zénith. Par extension, il symbolise la vie de l'univers, ses grands éléments et l'esprit qui les perçoit.

Il est ici représenté assis dans la position du diamant. Toutes les parties apparentes de la peau du Bouddha sont recouverte d'une épaisse dorure au mercure qui rappelle que dans la tradition bouddhique, le corps de l'éveillé rayonne. Le visage, juvénile et doux, s'inscrit dans un carré, les paupières sont mi-closes, la bouche esquisse un discret sourire, l'ensemble dégage une impression de puissance et de stabilité bienveillante.


Hôtel Drouot- salles 5 et 6
Exposition des œuvres / vendredi 16 et samedi 17 octobre 2009 de 11h à 18h
Et dimanche 18 octobre 2009 de 11h à 12h
Vente / dimanche 18 octobre 2009 à 15h

En attendant, œuvres visibles sur rendez-vous, galerie Barrère (01 43 26 57 61)

Contacts Presse (pour toute demande de visuels et interviews)
sylvia beder – communicationculture – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Romane Dargent – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. – 01 42 18 09 42
www.sylviabeder.com


--
Contact Presse:
CommunicationCulture

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.sylviabeder.com

--

Communiqué envoyé le 08.07.2009 12:12:18 via le site Categorynet.com dans la rubrique Art / Culture

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Focus sur quelques œuvres phares COLLECTION VÉRITÉ SCULPTURES D'ASIE VENTE AUX ENCHÈRES PUBLIQUES

DIMANCHE 18 OCTOBRE 2009 - 15h A L'HÔTEL DROUOT
S.V.V. : ENCHÈRES RIVE GAUCHE
MURIEL BERLINGHI-DOMINGO
GUY LOUDMER
MARIE-LAURE AMROUCHE

EXPERT : ANTOINE BARRÈRE

Focus sur quelques œuvres phares :
Dimanche 18 octobre 2009 à l'Hôtel Drouot, Enchères Rive Gauche mettra en vente une centaine d'œuvres asiatiques de la collection Vérité. Réalisées entre le IIème et le XIXème siècle, cette collection présente un large panorama de la statuaire asiatique, de l'Afghanistan au Japon, en passant par la Chine, le Tibet, la Thaïlande…

Bodhisattva gréco-bouddhique
Réalisée entre le IIIème et le IVème siècle dans une région à la frontière du Pakistan et de l'Afghanistan actuels, cette majestueuse tête gréco-bouddhique de Bodhisattva montre la parfaite maîtrise du stuc par les artistes du Gandhara. Ce matériau donnait aux sculpteurs plus de liberté que le schiste. Ce bodhisattva illustre magistralement cette liberté, les volumes simples et les lignes très pures sont traités avec emphase, comme délibérément accentués pour donner plus de force à l'expression de la divinité. Les yeux effilés s'abaissent avec une douceur retenue, ils sont surmontés d'arcades sourcilières saillantes qui se rejoignent à la base d'un nez grec. Les joues plates accentuent l'intensité du regard. La bouche soulignée de rouge vient donner une touche sensuelle à un visage éthéré.

Shiva khmer
Cette sculpture en bronze représentant Shiva remonte au début du Xème siècle. Son style le rattache à l'école du Bakeng ou du Pré Rup qui s'épanouissent durant la première moitié du Xème siècle.
Durant la période préangkorienne, Shiva est rarement représenté sous forme humaine ; sa représentation sous forme de linga (phallus) est beaucoup plus populaire. L'avènement du Royaume Khmer va de pair avec l'adoption du Shivaïsme comme religion d'Etat. Les images anthropomorphes du Dieu se font alors plus nombreuses.

Le style du Bakeng est très influencé par les techniques de l'orfèvrerie : souci du détail et précision des lignes… cette source d'inspiration donne à la statuaire une grande perfection formelle. Les arcades sourcilières, continues et presque rectilignes mettent en valeur des yeux grands ouverts d'une fixité intemporelle et presque hautaine, propre aux images brahmaniques. La même stylisation géométrique définit le traitement des oreilles particulièrement bien dessinées, aux lobes allongés et percés afin de recevoir des bijoux aujourd'hui disparus. On distingue à la base du cou les trois « plis de beauté », attributs divins classiques.

Bouddha Vairocana chinois
La collection Vérité donne à voir les trois âges de la sculpture bouddhique chinoise, qui peuvent se différencier les uns des autres par l'utilisation de trois matériaux différents – la pierre, le bois et le bronze.
En voici un exemple avec ce bronze doré hérité de la Dynastie Ming, trônant sur son socle en forme de fleur de lotus. Associé au soleil, le Bouddha Vairocana occupe une place centrale dans le bouddhisme mahāyāna (du « Grand Véhicule »). "Seigneur Omniscient" et "Lumière Universelle", il représente le Bouddha à son zénith. Par extension, il symbolise la vie de l'univers, ses grands éléments et l'esprit qui les perçoit.

Il est ici représenté assis dans la position du diamant. Toutes les parties apparentes de la peau du Bouddha sont recouverte d'une épaisse dorure au mercure qui rappelle que dans la tradition bouddhique, le corps de l'éveillé rayonne. Le visage, juvénile et doux, s'inscrit dans un carré, les paupières sont mi-closes, la bouche esquisse un discret sourire, l'ensemble dégage une impression de puissance et de stabilité bienveillante.


Hôtel Drouot- salles 5 et 6
Exposition des œuvres / vendredi 16 et samedi 17 octobre 2009 de 11h à 18h
Et dimanche 18 octobre 2009 de 11h à 12h
Vente / dimanche 18 octobre 2009 à 15h

En attendant, œuvres visibles sur rendez-vous, galerie Barrère (01 43 26 57 61)

Contacts Presse (pour toute demande de visuels et interviews)
sylvia beder – communicationculture – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Romane Dargent – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. – 01 42 18 09 42
www.sylviabeder.com


--
Contact Presse:
CommunicationCulture

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.sylviabeder.com

--

Communiqué envoyé le 08.07.2009 12:12:18 via le site Categorynet.com dans la rubrique Art / Culture

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Lire plus sur: http://culture.annuairecommuniques.com/2009/07/oeuvres-phares-de-la-vente-aux-encheres.html