Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Au Salvador, INTERVIDA et le FAO signent un partenariat pour la sécurité alimentaire

Au Salvador, l’ONG Intervida rejoint le programme PSSA (Programme Spécial pour la Sécurité Alimentaire) mené par le FAO. 430 familles bénéficient de ce programme qui propose une diversification agricole dans le but d’augmenter l’offre alimentaire et d’améliorer la nutrition dans le cadre d’une agriculture raisonnée et protectrice de l’environnement.
En Amérique Centrale, 7,4 millions de personnes souffrent de dénutrition.

Au Salvador, Intervida (ONG spécialisée dans le développement durable dans les pays du Sud) et l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) ont signé un accord de coopération pour renforcer leurs compétences dans les domaines du développement humain et de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des salvadoriens. Dans ce pays, 11% de la population souffre de sous-alimentation.

Cet accord de coopération signé pour une durée de deux ans, doit permettre au FAO d’étendre son programme PSSA en s’appuyant sur la présence d’INTERVIDA dans les communautés rurales. Aujourd’hui, 430 familles de la municipalité de Nueva Granada, dans le département de Usulután, bénéficient de ce partenariat. Grâce à cet accord, Intervida peut développer et améliorer ses programmes nutritionnels dans la région conjointement avec d’autres acteurs locaux qui sont également inscrits dans l’initiative de la FAO.


Le PSSA s’adresse aux familles qui pratiquent principalement une culture de subsistance sur des sols peu fertiles et qui n’ont pas la possibilité de trouver un emploi. Les programmes cherchent à améliorer et diversifier la production et la commercialisation des produits agricoles, renforcer les organisations communautaires, améliorer et surveiller l’état nutritionnel de la population et effectuer une utilisation raisonnée des ressources naturelles.

Une commission de suivi et d’évaluation a été créée afin de mesurer les résultats du programme et l’impact sur la population dans le but de l’améliorer, et de l’étendre à d’autres municipalités.

Entre 1990 et 2002, le nombre de personnes sous-alimentées a baissé dans le monde mais dans certaines régions, comme en Amérique centrale, il est passé de 17% à 20%, soit de 5 millions à 7,4 millions de personnes.

Selon les Nations Unies, 800 millions de personnes dans le monde souffrent de dénutrition.

Le Programme Spécial pour la Sécurité Alimentaire (PSSA) est l'initiative phare mise sur pied par la FAO pour atteindre l'objectif de réduire de moitié le nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde entier, d'ici 2015.