Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

L\'aménagement des pêches: défis anciens et nouveaux

.................................................................................................................... COMMUNIQUE DE PRESSE 05/37 fr Contact: George Kourous Relations médias, FAO Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (+39) 06 570 53168 L\'aménagement des pêches: défis anciens et nouveaux Zones marines protégées, pêche en eaux profondes, secours post-tsunami à l\'ordre du jour du Comité des pêches Rome, 8 mars 2005 - Répondre aux enjeux d\'aménagement que posent les nouvelles pratiques de pêche, tenir compte des contributions potentielles à la pêche durable des zones marines protégées et trouver des moyens de relancer la pêche dans les pays frappés par le tsunami, sont quelques-uns des thèmes qu\'affrontera le Comité des pêches de la FAO (COFI), qui se réunit cette semaine au siège de l\'Organisation. La session, qui s\'est ouverte hier, rassemble jusqu\'au 11 mars plus de 300 participants, y compris des délégations gouvernementales, des représentants d\'autres organismes des Nations Unies et des observateurs d\'organisations intergouvernementales et non gouvernementales. Le COFI, un des comités du Conseil de la FAO, supervise les travaux du Département des pêches de l\'Organisation. Il émet également des recommandations à l\'intention des gouvernements, des organes régionaux de pêche et d\'autres organismes spécialisés dans l\'aménagement des pêches. Il a, en outre, servi de tribune pour la négociation d\'instruments mondiaux d\'aménagement des pêches. Vers une pêche responsable: 10 ans après Les débats de la première journée du COFI se sont concentrés sur l\'application du Code de conduite de la FAO pour une pêche responsable. Il s\'agit de directives adoptées par les membres de la FAO en 1995. Le thème du COFI cette année est \"Vers une pêche responsable: dix ans après\". Actuellement, la plupart des Etats membres de la FAO ont des politiques ou législations nationales de pêche totalement ou partiellement conformes au Code. Mais si les pratiques d\'aménagement des pêches sont de plus en plus répandues dans le monde, de nombreux stocks ichtyques continuent à être surexploités ou exploités au maximum de leurs capacités, comme l\'indique le nouveau rapport de la FAO publié hier \"Situation mondiale des pêches et de l\'aquaculture\". La pêche en eaux profondes Le Comité se penchera également sur les nouvelles pratiques de pêche qui posent un nouveau défi en matière d\'aménagement. Par exemple, la pêche en haute mer des stocks benthiques, que l\'on peut désormais pratiquer à l\'échelle commerciale grâce aux nouvelles technologies. Selon un rapport de la FAO qui sera présenté demain, les ressources halieutiques d\'eau profonde sont particulièrement vulnérables à la surexploitation en raison de leur faible productivité - les poissons se reproduisent lentement et mettent longtemps à atteindre la maturité. Le rapport indique également que nos connaissances sont insuffisantes sur la biologie des populations des stocks d\'eau profonde et les impacts de la pêche sur les habitats benthiques, ce qui ne facilite guère l\'aménagement responsable. Le fait que de nombreuses espèces des fonds sous-marins se trouvent en haute mer vient compliquer les choses car la gestion y est particulièrement complexe. Zones marines protégées Les participants à la réunion doivent passer en revue les avantages et les inconvénients de l\'aménagement des pêches dans les zones marines protégées. Ces zones sont des réserves marines où la pêche et d\'autres activités humaines sont strictement contrôlées ou interdites. La Convention pour la diversité biologique de 1992 et le Sommet mondial sur le développement durable de 2002 ont préconisé la création de zones marines protégées afin de protéger la biodiversité sous-marine et maintenir une productivité halieutique élevée. Selon un rapport préparé pour le COFI, et d\'après les informations scientifiques actuellement disponibles, il semble que les zones marines protégées pourraient contribuer à atteindre certains objectifs d\'aménagement - mais uniquement si elles répondent expressément aux buts et contraintes spécifiques de la pêche et sont mises en oeuvre aux côtés - et non à la place - des mesures classiques. Le rapport met en garde: \"Si on manque de connaissances scientifiques et d\'attention aux besoins des pêches et aux mesures d\'aménagement existantes pour implanter des zones marines protégées, celles-ci pourraient s\'avérer inefficaces, voire aller à l\'encontre des buts recherchés.\" Pourtant, les zones marines protégées comme mesure complémentaire d\'aménagement des pêches ont un potentiel très élevé, conclut le rapport, en ajoutant: \"Il est urgent de tester les zones marines protégées sur des bases scientifiques dans tout un éventail de situations, afin de mettre à jour leurs possibilités, leurs lacunes et les conditions de réussite pour les pêches.\" Secours après le tsunami La FAO doit informer les participants au COFI de la situation des pêches dans les pays dévastés par le raz de marée de 2004 en Asie et des efforts de reconstruction. A cet égard, l\'Organisation souligne la nécessité de cibler l\'assistance sur les petits pêcheurs et les pisciculteurs. Elle conseille d\'éviter d\'accentuer la surcapacité de pêche du fait des interventions de secours, ce qui nuirait à l\'utilisation durable des ressources. Réunion ministérielle Au lendemain du COFI, le 12 mars, plusieurs ministres de la pêche prendront part à une réunion ministérielle afin d\'approfondir la question des secours aux pays frappés par le tsunami. Les ministres discuteront également du renforcement de la coopération internationale en matière de lutte contre la pêche illégale, non déclarée et non réglementée. .................................................................................................................... Pour interviews radio: Liliane Kambirigi, Chargée d\'information (Radio), (+39) 06 570 53223 Journalistes TV: Pina Del Lama, Chargée d\'information (TV), tel. (+39) 570 56515/52518 Editeurs: La phototèque de la FAO offre des photos de résolution supérieure sans aucun coût: http://www.fao.org/newsroom/fr/photo/index.html Nouvelles FAO sur l\'Internet: http://www.fao.org/newsroom/fr/ Bureau Relations avec les médias: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.