Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Importante fraude aux boucles auriculaires : deux arrestations

Importante fraude aux boucles auriculaires : deux arrestations



Le marchand de bétail laissait mourir de faim ses bêtes
pour engranger des profits


TURNHOUT 08/03/2005 : Le lundi 7 mars 2005, durant des perquisitions dans plusieurs entreprises d'élevage de bétail dans la région de Turnhout, la police a arrêté deux marchands de bétail.
Jan G. de Meerhout et Frans S. d'Arendonk sont soupçonnés d'être à l'origine d'une importante fraude aux boucles auriculaires de bovins. Au cours de l'année passée, Jan G. aurait consciemment laissé mourir en les privant de nourriture 187 animaux de son cheptel afin de récupérer leurs boucles auriculaires pour les placer sur du bétail importé illégalement.
Jan G. a depuis été placé sous mandat d'arrêt.

Pratiques lugubres
Début 2005, le Service Judiciaire d'Arrondissement (SJA) de Turnhout se met sur la piste des pratiques lugubres de Jan G. Il achetait des animaux de piètre qualité, les laissait mourir et récupérait les boucles auriculaires pour les utiliser pour des bêtes illégales mais de plus grande valeur.
Jan G. n'hésitait pas non plus à tuer ses bêtes de ses propres mains.

Jan G. n'est pas un inconnu pour la Justice. Il était connu pour des retards de paiement, abus de confiance et émissions de chèques sans provision. De plus, il pratiquait l'intimidation et menaçait toute personne qui se mettait en travers de son chemin.

Contrôles
Ces dernières semaines, les services de l'Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire (AFSCA) avaient mené plusieurs contrôles chez des marchands de bétail. Chez Jan G., 150 animaux avaient été saisis. Dans d'autres élevages, tant en Flandres qu'en Wallonie, des dizaines d'autres bêtes ont été retrouvées après avoir été proposées à la vente sur le marché aux bestiaux de Ciney par l'intermédiaire de son complice Frans S.
Des dizaines de ces animaux saisis ont depuis été abattus car leur origine ne pouvait être tracée et qu'ils ne présentaient pas toutes les garanties en matière de sécurité de la chaîne alimentaire.

Sécurité de la chaîne alimentaire
Par ses pratiques, Jan G. a menacé la sécurité de la chaîne alimentaire.
En Belgique, les boucles auriculaires et les passeports pour bovins sont utilisées afin de garantir au consommateur que la viande qui arrive dans son assiette est saine.

Collaboration
L'enquête sur cette fraude a été dirigée par le parquet de Turnhout et a nécessité une étroite collaboration entre divers services. Pour les perquisitions du lundi 7 mars 2005, le SJA de Turnhout a reçu l'aide précieuse des zones de police locale de la région et de l'Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire (AFSCA).

Des devoirs d'enquête complémentaires sont aujourd'hui en cours.




Els Cleemput
Porte-parole de la Police Fédérale