Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Pénuries alimentaires graves dans 36 pays




....................................................................................................................

communiqué DE PRESSE 05/32 fr


Contact:

John Riddle

Relations médias, FAO

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

(+39) 06 570 53259



Pénuries alimentaires graves dans 36 pays
Conflits et aléas climatiques à l'origine des crises alimentaires en Afrique

Rome, 28 février 2005 - Non moins de 36 pays ont besoin d'aide alimentaire extérieure et 11 pays s'attendent à de mauvaises récoltes, selon un rapport de la FAO qui attribue cette situation à des causes diverses, notamment les troubles civils et les aléas climatiques.



L'édition de février 2005 du Rapport Cultures et pénuries alimentaires de la FAO indique que c'est en Afrique où les crises alimentaires sont les plus nombreuses. En effet, 23 pays africains ont besoin d'aide alimentaire et la situation est particulièrement préoccupante en Erythrée du fait de plusieurs années consécutives de faibles pluies qui ont fortement nui à la production agricole et à l'élevage.



Au Soudan, la FAO estime que la récolte sera inférieure à la moyenne du fait à la fois des conflits armés et de la sécheresse. Par contre, la situation alimentaire s'est améliorée en Ethiopie, en partie du fait de bonnes conditions climatiques.



Au Kenya, la médiocrité de la seconde récolte de maïs va aggraver les pénuries alimentaires dans certaines parties du pays. En Somalie, une bonne récolte secondaire devrait améliorer les approvisionnements alimentaires dans les principales régions agricoles.



Situation mitigée en Afrique australe



Selon le rapport, les perspectives des principales campagnes agricoles 2005 sont mitigées du fait de précipitations tardives, capricieuses et généralement en dessous des moyennes saisonnières. Pour les populations vulnérables, notamment au Zimbabwe, au Lesotho et au Swaziland, la situation alimentaire est précaire en ces temps de soudure.



En Afrique de l'Ouest, la situation alimentaire reste critique en Mauritanie alors que l'insécurité en Côte d'Ivoire continue de perturber les activités et les marchés agricoles.



Les effets du tsunami en Asie



En Asie, la secousse tellurique et le tsunami du 26 décembre dernier dans l'océan Indien ont "provoqué de lourdes pertes en vies humaines et anéanti les moyens d'existence de millions de personnes dans plusieurs pays, notamment en Indonésie, au Sri Lanka, aux Maldives, en Inde et en Thaïlande".



Selon le rapport, plus de 1,3 million de personnes ont reçu une aide alimentaire. A présent, les opérations de secours sont dans une phase de reconstruction et de restauration des moyens d'existence.



La majorité des personnes affectées par le tremblement de terre et le tsunami tiraient leurs moyens de subsistance de la pêche et de l'agriculture ou d'activités annexes. Le rapport reconnaît que la pêche a été le secteur le plus touché, mais il précise que l'agriculture et l'élevage ont également essuyé de lourdes pertes. On s'attend à des pénuries importantes au niveau des stocks de riz. Le rapport signale aussi que la présence d'eau salée réduira la productivité agricole et forcera les paysans à utiliser des variétés résistantes au sel, mais de faible rendement.



Toujours selon le rapport, la République démocratique populaire de Corée (Corée du Nord) aura encore besoin de l'aide internationale pour subvenir à ses besoins alimentaires malgré les récentes bonnes performances de son agriculture.



La Chine, d'exportateur à importateur net de céréales



En Chine, la production céréalière totale devrait augmenter de 11 pour cent par rapport à l'année dernière du fait à la fois de bonnes conditions climatiques, de la fermeté des prix et de la politique de soutien gouvernementale. Toutefois, la Chine, d'exportateur net de céréales se transformera en importateur net au cours de l'année commerciale 2004/2005; elle devra, en effet, importer quelque 3 millions de tonnes de céréales.



En Irak, les récentes pluies seront bénéfiques pour les cultures d'hiver qui seront récoltées en mai 2005. Selon une enquête du Ministère de la santé, le taux de malnutrition chez les enfants de moins de cinq ans est passé à 7,7 pour cent, contre 4 pour cent il y a deux ans.



On s'attend à de bonnes récoltes en Afghanistan et dans les pays asiatiques de la Communauté des Etats indépendants du fait principalement de bonnes conditions climatiques.



Le rapport prédit une régression de la production céréalière de l'Union européenne après la récolte record de l'année dernière. L'augmentation des terres en friche entraînera une diminution des récoltes.



Bonnes perspectives en Amérique



Dans l'ensemble, les perspectives pour le blé, le maïs et le riz paddy sont bonnes en Amérique du Sud, sauf en Equateur et au Pérou où la production de maïs et de riz pourrait souffrir du climat trop sec lors de l'ensemencement.



En Amérique centrale, la première et la deuxième campagne de maïs et d'haricots ont souffert du fait des conditions climatiques et les familles affectées reçoivent actuellement de l'aide alimentaire. "Celle-ci est également fournie en Haïti aux familles affectées par les récentes inondations et les sécheresses."



En Amérique du Nord, bien que les conditions climatiques hivernales aient été jusqu'ici généralement favorables, le rapport prédit une diminution de la production de blé des Etats-Unis du fait de la réduction des superficies emblavées de 4 pour cent par rapport à l'année dernière. Au Canada, les terres doivent encore être ensemencées, mais le rapport prévoit déjà que la production devrait être en diminution cette année du fait, là aussi, de la diminution des superficies emblavées et des rendements inférieurs.



En Australie, la production céréalière 2004 se situe dans la moyenne, mais elle est inférieure à la récolte record de l'année précédente, car plusieurs régions productrices ont souffert de la sécheresse. Les estimations préliminaires de la récolte de céréales secondaires sont toutefois très favorables, selon le rapport.



Le Rapport Cultures et pénuries alimentaires, publié par le Système mondial d'information et d'alerte rapide de la FAO, analyse, sur la base d'indicateurs météorologiques, agronomiques et socio-économiques, l'état des cultures, les perspectives de récoltes et la situation des approvisionnements alimentaires pays par pays. Il est publié trois fois par an: en février, en mai et en octobre.



Sur le site internet de la FAO, cliquer sur: http://www.fao.org/giews/french/fs/index.htm

....................................................................................................................

Pour interviews radio: Liliane Kambirigi, Chargée d'information (Radio), (+39) 06 570 53223

Journalistes TV: Pina Del Lama, Chargée d'information (TV), tel. (+39) 570 56515/52518

Éditeurs: La phototèque de la FAO offre des photos de résolution supérieure sans aucun coût: http://www.fao.org/newsroom/fr/photo/index.html

Nouvelles FAO sur l'Internet: http://www.fao.org/newsroom/fr/

Bureau Relations avec les médias: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ce communiqué de presse a été publié par le Bureau Relations avec les médias FAO (FAO, www.fao.org). Pour vous désabonner de ce service des nouvelles, veuillez envoyer un courriel au Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. avec uniquement le message suivant "unsubscribe Media-G-French-L"