Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

La FRCA se mobilise : 1er Atelier de dirigeants sur l’élaboration du projet stratégique

Dans le cadre du contrat de filière signé en février 2006 avec la Région Languedoc-Roussillon, la FRCA (Fédération Régionale de la Coopération Agricole) a lancé plusieurs actions collectives pour ses adhérents.



Le 1er Atelier de dirigeants de la FRCA portant sur l’élaboration du projet stratégique, organisé par Julien GRANATA chargé de mission RH, s’est déroulé le jeudi 16 novembre 2006 à Béziers. Olivier RIVES, Directeur de la FRCA, en a assuré l’animation et a présenté l’ESCAIA (l’Ecole Supérieure de la Coopération Agricole des Industries Alimentaires) qui ouvre aux professionnels du secteur, trois de ses modules, au titre de la formation continue :

- « Gérer les coûts et la performance »

- « Réussir sa relation avec la Grande Distribution »

- « Gérer son projet et ses opérations export »



M. Brunetti, Directeur du Groupement Interproducteurs de Collioure Banyuls (GICB), a débuté l’atelier en présentant le projet stratégique mis en place par sa structure, à la suite d’un diagnostic stratégique élaboré par un cabinet de consulting.

Il repose sur une force de vente de plus de 200 VRP qui distribuent les produits par un canal de distribution parfois taxé de « non porteur » : la vente à domicile. Le désengagement du GICB dans une partie des parts d’une société commerciale dédiée à la vente en grande distribution a permis d’investir dans ce pari stratégique qui commence aujourd’hui à porter ses fruits.



Le développement commercial est donc nécessaire pour la performance des coopératives. Il permet d’investir dans la promotion des produits ou des marques. Le constat est repris par Jean-Pierre Couderc, enseignant chercheur à l’Agro de Montpellier spécialiste de la gouvernance et de la performance des entreprises. Dans son étude sur les coopératives, il montre notamment que le Languedoc-Roussillon représente 25% du chiffre d’affaire national.

Selon lui, les coopératives sont des outils de création de valeur pour les vignerons qui en sont copropriétaires, mais également pour ses salariés. Il défend que cette création de valeur passe par des projets « rentables » produisant des flux financiers.



Le respect collectif de la demande du client reste néanmoins la condition de réussite. Le projet d’entreprise est l’expression du consensus entre les vignerons (conseil d’administration) et les salariés (direction) qui deviennent solidaires sur la vision et les stratégies de l’entreprise.













Yann Chabin, enseignant chercheur à l’Université Montpellier 2, spécialiste du pilotage stratégique, nous dresse le constat suivant :

- La différence entre les organisations performantes et les autres s’explique souvent par la détention, par les premières, d’un système de mesures de la performance bien pensé (orienté marché) dont l’intérêt est collectivement accepté voire reconnu.

- De nombreux rapprochements comme les fusions se heurtent parfois à l’absence d’indicateurs économiques et de projets stratégiques.



Selon M. Chabin, il importe donc aux coopératives de définir leur projet stratégique et de construire un système d’indicateurs de performance capable d’accompagner leur progression sur les marchés.



Fort de ces constats, Louis-Antoine SAISSET, réviseur agréé de la FRCA, clôture le premier atelier en présentant le projet COOPERFIC lancé en partenariat avec l’Université Montpellier 2. Il s’agit d’une base de données élaborée autour d’indicateurs clés de performance mis en avant par une enquête réalisée auprès des coopératives. A terme, c’est la mise en place d’un véritable outil de pilotage stratégique des entreprises coopératives qui est visée. COOPERFIC permettra aux coopératives de suivre l’évolution de leurs ratios de performance, mais également d’effectuer une comparaison avec l’évolution des autres coopératives régionales, par filières.



Après un échange d’expériences entre les participants présents, l’atelier se clôture par un buffet favorisant la poursuite des discussions autour de la dégustation des vins coopératifs élus par les journalistes femmes.





La FRCA réunit plus de 500 coopératives et près de 580 Cuma qui maillent le territoire régional pour la collecte, le stockage, le conditionnement, la transformation et la mise en marché dans tous les secteurs de production. Créée en 1968, la fédération est depuis de nombreuses années le premier réseau agricole et agroalimentaire d’entreprises territoriales.

La FRCA a pour ambition de mettre en place des dynamiques de filière et de réseau. Ses objectifs sont axés sur le développement économique de l’ensemble de la coopération agricole mais aussi sur une meilleure réponse aux besoins des consommateurs.





Contact Presse : SFages Relations Presse – Camille Poujol – 06 18 31 24 05 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.