Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

La FEPS exerce son droit d’opposition lors de la signature de la convention collective !

Après l’annonce de la signature de la Convention collective du portage salarial, la Fédération des entreprises de portage salarial (FEPS) tient à préciser « qu’elle n’en est pas signataire et qu’elle se tient prête à faire valoir son droit d’opposition ». La FEPS dénonce un texte qui "ne porte pas l’audace et l’ambition nécessaire à un secteur d’activité en pleine croissance".

La signature de la Convention collective du portage salarial devait être l’aboutissement du processus de reconnaissance officielle du portage salarial en tant que branche professionnelle à part entière. Appelée de nos vœux, elle devait permettre aux partenaires sociaux de s’accorder sur un cadre précis venant répondre aux besoins d’un dispositif en croissance qui permet aux Français de travailler de manière indépendante.

Après l’annonce de la signature de la Convention collective du portage salarial, seulement trois mois après l’accord du Ministère du Travail pour entamer des négociations entre partenaires sociaux, la FEPS considère qu’en l’état actuel, "ce texte ne porte pas l’audace et l’ambition nécessaire à un secteur d’activité en pleine croissance. A vouloir faire vite par intérêt catégoriel, certains acteurs ont souhaité bâcler les discussions liées aux enjeux majeurs du portage salarial, portant ainsi préjudice à la bonne protection du salarié porté et à l’équilibre nécessaire entre toutes les parties prenantes", dénonce Alain Prelorenzo, vice-président de la FEPS.

Parce qu’il en en va de la crédibilité de chacun et de la bonne tenue du dialogue social, la FEPS demande expressément à ce que les discussions reprennent afin notamment d’élaborer les conditions permettant d’ouvrir le portage salarial au plus grand nombre de Français ainsi qu’à l’ensemble des acteurs de l’emploi.

Plus que jamais, la FEPS est déterminée à promouvoir le portage salarial comme un outil tremplin à l’emploi des Français et à défendre les intérêts des travailleurs indépendants. A l’heure où le chômage est fort, nous sommes conscients que de tels enjeux exigent une attitude responsable et la bonne volonté de l’ensemble des parties prenantes.

A propos
Première organisation patronale européenne du portage salarial, la FEPS rassemble plus de 110 entreprises du secteur et près de 30 000 salariés en France. En Europe, la FEPS se fait le porte-voix de plus 7 millions de salariés et près de 22500 entreprises et se tient prête à accompagner avec les autres acteurs de l’emploi près d’1,3 millions indépendants d’ici 2025.
Plus d’infos sur : www.syndicatportagesalarial.fr

--
Contact Presse :

Umalis - Portage Salarial


Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.Umalis.fr

--
Communiqué envoyé le 2017-03-25 14:49:41 via le site Categorynet.com dans la rubrique Aéronautique

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______